Revue annuelle de la SCADD : les OSC en rangs serrés

135 0

Le 15 mai 2012 aura lieu la revue annuelle 2011 de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD). Les Organisations de la société civile (OSC) pourront s’y exprimer  et ont décidé de le faire d’une seule voix. Un atelier préparatif a eu lieu le 10 mai dernier et les participants ont voulu faire connaître à l’opinion ce qu’ils ont convenu de dire lors de la revue, ce vendredi 11 mai lors d’un point de presse.

Un an après le lancement de la SCADD et se basant sur le rapport de performance 2011 de ce programme, les OSC  ont relevé qu’au stade actuel les tendances ne sont pas bonnes pour atteindre 50% des OMD en matière de sécurité alimentaire, contrairement à ce qu’avance le rapport. En outre, les  OSC ont déploré la non mise en place, constatée par le rapport, des structures et organes de sécurisation foncière en milieu rural car cela crée une confusion au niveau des communes.

Sur le Programme national du secteur rural (PNSR) adopté dans le rapport, les OSC émettent des réserves et se fondent en cela sur l’invite  à elles adressée par le Secrétariat permanent de la coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA) à l’amender. Enfin, les OSC trouvent que la restructuration de la maîtrise d’ouvrage de Bagré à travers l’approche pôle de croissance « demeure non fonctionnelle », contrairement à ce que dit le rapport de performances.

Un compte pour  la traçabilité des recettes minières

Outre le rapport de performance, les OSC ont relevé leur faible implication dans le choix des mesures, le retard mis dans leur information quant à la tenue des rencontres et la production des rapports. Elles ont donc recommandé, pour la période 2013-2015, l’élaboration d’une stratégie commune de suivi-évaluation de la SCADD par la société civile.

Continuant toujours dans les recommandations, les OSC proposent la création d’un compte spécifique au Trésor national pour les recettes minières, lequel compte servira à financer les projets de développement et permettra de faire une traçabilité de comment est utilisé l’argent de l’or burkinabè. Les OSC proposent également la réalisation d’une étude d’impact de la SCADD dans trois zones excédentaire, suffisante et déficitaire sur des ménages témoins afin de suivre la redistribution des fruits de la croissance.

Ce sont, entre autres, les propositions que présenteront les OSC, une quarantaine, lors de la revue le 15 mai prochain de la SCADD, à travers leur porte-voix, la Troïka. Elle est composée du Centre de suivi et d’analyses citoyens des politiques publiques (CDCAP), du Secrétariat permanent des ONG (SPONG) et du Conseil national des OSC (CNOSC). C’est lors d’un atelier préparatif, le 10 mai dernier, qu’elles ont mis en commun leurs propositions. Propositions qu’elles ont voulu livrer à l’opinion nationale lors d’un point de presse, le 11 mai 2012.

En rappel, les OSC ont participé aux revues du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP), des cendres duquel est née la SCADD, et cela dans leur mission de suivi-évaluation des politiques et programmes publics.

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre