Femmes U20 : Ghanéennes et Nigérianes à 90 minutes du Japon

354 0
Les éliminatoires de la Coupe du monde féminine U20 connaîtront leur dénouement ce week-end. Un dénouement sans surprise a priori car les deux équipes qui étaient déjà présentes à la dernière Coupe du monde il y a deux ans en Allemagne ont déjà une partie de leur billet en poche.

Chacune d’elles a remporté une victoire convaincante lors du match aller. Les Black Princesses sont allées gagner en Tunisie 3-1 et les Falconets ont pris un avantage conséquent à Abeokuta, 4-0, face à la RD Congo. Mais les deux entraîneurs préfèrent néanmoins afficher une certaine prudence. Robert Sackey qui a en charge la sélection ghanéenne a rappelé à ses filles que la Tunisie depuis le coup d’envoi des éliminatoires a été la seule équipe à leur marquer un but. « C’est révélateur, dit-il, de leur capacité à venir porter le danger dans notre défense. Nous avons un avantage de deux buts, nous avons marqué trois buts à l’extérieur, mais il faut ne pas se prendre au jeu du nous sommes déjà qualifiées ». Pour encourager les Black Princesses, la fédération ghanéenne a décrété « journée portes ouvertes » pour l’entrée au stade.
Les Falconets n’auront plus l’avantage du terrain puisqu’elles rendront visite cette fois aux Congolaises à Kinshasa. L’entraîneur Edwin Okon, lui aussi, se refuse à crier trop tôt victoire « Le match de Kinshasa sera très différent de celui d’Abeokuta. Les Léopardes n’auront plus rien à perdre et leur baroud d’honneur peut nous coûter cher si nous n’y prenons garde ». Les Congolaises, moins connues que leurs adversaires nigérianes ont pourtant un niveau plus que respectable. Eles ont déjà participé à deux reprises à la Coupe du monde.
En 2008, elles avaient été battues de justesse par les Etats-Unis et par la France –chaque fois avec un seul but d’écart – avant de chuter plus lourdement face aux Argentines. En 2008, au Chili, leur participation avait été nettement moins encourageante… Lire la suite sur Burkina 24 Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre