Zonta Club : Synergie d’action entre les clubs de Ouagadougou et celui d’Ottawa

397 0

Le 12 mai 2012, s’est tenue, sous les bons offices de l’Ambassade du Burkina Faso au Canada, une rencontre d’échange entre le Zonta Club du Burkina et le Zonta Club d’Ottawa.

 En rappel le Zonta est un club international de service, interprofessionnel, apolitique et non confessionnel. Il regroupe des femmes et des hommes du monde entier qui exercent des responsabilités dans divers secteurs d’activités tels que l’administration, le commerce, l’industrie, les professions libérales, etc.

Ses membres mettent leurs capacités au service d’autrui en conduisant des réflexions et des actions ayant pour but la promotion sociale et culturelle des femmes. Le Zonta est présent dans plus de 70 pays avec environ 34 000 membres.

 Par le biais d’une téléconférence qui s’est déroulée à la résidence de son Excellence Adrien Koné, Ambassadeur du Burkina Faso au Canada, les Clubs de Ouagadougou et d’Ottawa ont d’abord pu faire connaissance à travers la présentation de leurs membres, activités et projets en cours avant de discuter des différentes pistes de collaboration possible, notamment à travers le projet « Reverdir le Sahel » initié par le Zonta Club d’Ottawa.

 À l’origine de ce rapprochement entre ces clubs, il faut noter l’implication très marquée de Mme Toguyeni Carmélie, membre à la fois du Zonta club de Ouagadougou et de celui d’Ottawa qui n’a ménagé aucun effort pour que ce cadre d’échange se mette en place.

C’est ainsi qu’au nom des clubs présents, Mme Toguyeni a de prime abord remercié Son Excellence Adrien Koné, Ambassadeur du Burkina Faso au Canada, d’avoir accepté être l’hôte de cette rencontre, ce qui témoigne de l’implication de l’ambassade du Burkina dans les activités touchant le Burkina. Son Excellence a, pour sa part, souhaité la bienvenue à ses invités et réitérer sa disponibilité et la volonté de l’Ambassade du Burkina au Canada d’accompagner les différents acteurs oeuvrant pour le développement du Faso.

 L’occasion a été pour les différents clubs de faire connaissance et c’est en toute communion que la lecture de la prière de grâce, qui est une tradition au Zonta, a été successivement faite en anglais par les membres d’Ottawa et en français. Les participants ont par la suite présenté leurs activités et projets de l’année 2012.

Pour le Zonta Club d’Ottawa, l’année 2012, est riche et variée en activités et projets. Déjà en mars 2012, une rencontre a eu lieu sur la problématique des inégalités des conditions de vie de la femme dans le monde.

Au cours du mois d’avril, le Club a décidé d’adopter un programme triennal d’activités (2012-2014) avec comme thème principal « les violences faites aux femmes au Canada ». Plusieurs comités ont été mis en place pour travailler selon un échéancier établi.

Il est également prévu au titre de l’année 2012, une cérémonie de remise de prix à des femmes qui se sont illustrées par leurs actions au profit de la communauté ainsi que des activités de levée de fonds.

Pour les Club de Ouagadougou, l’année 2012 a déjà vu l’accomplissement de plusieurs activités dont l’organisation d’un arbre de noël au profit d’enfants nés dans une maternité précédemment mise en place par le Club, des activités de reboisement pour contrer la sécheresse. On peut citer également des dons divers à des maisons de corrections, des organismes de luttes contre l’excision et les fistules obstétricales et enfin la remise de kits scolaires pour soutenir les enfants défavorisés.

Au titre des projets on peut entre autre retenir la tenue le 26 mai prochain d’une soirée de gala afin de récolter des fonds, la relance du projet de formation des femmes dans leur langue maternelle et la recherche de parrains pour les enfants de l’orphelinat de Réo. Par ailleurs, une des activités phare de l’année 2012 sera la remise de matériel de mammographie dans le cadre de l’aide au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus.

La rencontre a aussi été l’occasion de discuter du projet « Reverdir le Sahel » initié par le Zonta club d’Ottawa. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la désertification au Burkina avec pour objectif premier la plantation et l’entretien d’arbres pour ralentir l’impact des changements climatiques sur la communauté.

L’objectif 2013 du projet reverdir le sahel consiste à mobiliser 1000 personnes pour la plantation d’une forêt de 10 000 arbres, et pour réussir ce pari ambitieux, les clubs ont décidé de conjuguer leurs efforts.

Les 2 clubs ont également identifié d’autres pistes de collaboration possible, notamment la lutte contre l’excision et les fistules obstétricales. Ces thèmes sont déjà au programme des différents Zonta clubs du Canada, mais également du Zonta International.

La rencontre s’est terminée par des remerciements à l’endroit de l’ambassadeur du Burkina Faso au Canada pour avoir permis la tenue de cette réunion à sa résidence. Cette reconnaissance s’est traduite par la remise à l’ambassadeur d’un bouquet de tulipes, en référence au festival des tulipes actuellement en cours à Ottawa.

 

Fatoumata Loumé Diallo

Correspondante de Burkina24 au Canada

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *