Visite de S.E.M. l’ambassadeur Joseph Paré à nos compatriotes de Bordeaux

l'Ambassadeur PARE et la communauté Burkinabé de BordeauxLe samedi 19 mai 2012, SEM Joseph Paré, ambassadeur du Burkina Faso à Paris, a effectué un déplacement dans la région bordelaise. Cette visite s’inscrit dans le cadre de son engagement pris lors de sa prise de fonction d’aller à la rencontre des burkinabé vivant dans les grandes villes de France. En effet, cette visite succède à celles des villes de Paris, Lyon, Poitiers et Nice.

Au cours de cette journée, l’ambassadeur a rencontré dans la matinée les autorités municipales des villes de Bordeaux et de Pessac ainsi que les associations ayant des projets de solidarité internationale au Burkina. Dans l’après-midi, il a échangé avec la communauté burkinabé avant de repartir à Paris aux alentours de 17heures.

La visite d’amitié et d’encouragement des actions de coopération décentralisée et de solidarité internationale engagée en faveur de Burkina Faso

Dès son arrivée à Bordeaux, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur a rencontré tour à tour les autorités municipales de Bordeaux et de Pessac. Il s’agissait d’une visite de courtoisie au cours de laquelle SEM Joseph Paré a affirmé une fois l’attachement du Burkina Faso aux relations d’amitié et de coopération qui existent entre les villes visitées et certaines localités burkinabé. Il les a par ailleurs invitées à poursuivre leurs actions de développement local entrepris depuis quelques années. (Ndlr : Bordeaux est en jumelage avec Ouagadougou et Pessac avec Banfora). Il leur a enfin assuré de son entier soutien et de sa volonté de travailler en collaboration avec elles pour une réussite des actions de coopération qu’elles souhaiteraient mener.

A la suite de ces rencontres chaleureuses avec les autorités municipales, l’ambassadeur a rencontré les associations qui entreprennent des actions de solidarité internationale au Burkina Faso. Au total, une vingtaine d’associations ont répondu présents à l’invitation. La rencontre qui s’est tenue dans les locaux de la salle municipale Jacques Ellul à Pessac.

Après avoir loué les efforts de ces associations ainsi que leurs apports qualitatifs dans la gestion de la vie quotidienne des populations locales aidées, SEM Joseph Paré leur a laissé la parole. Ce cadre d’échanges directs entre l’ambassadeur et les associations présentes a permis à ces dernières de soulever les  principales difficultés qui freinent leurs actions de solidarité. Entre autres questions, il a été abordé la question du visa, le manque de relais aux actions de solidarité entreprises, les difficultés bancaires notamment les difficultés liées aux transferts de capitaux.

L’ambassadeur les a assuré d’avoir pris note de toutes ces difficultés et qu’il travaillera à les minimiser. Il a tenu cependant à apporter des réponses quant à certaines doléances notamment la question du visa. En effet, il a porté à la connaissance des associations de la nomination prochaine d’un nouvel consul honoraire avec des pouvoirs plus ou moins étendus qui permettra une plus grande fluidité des échanges et notamment la possibilité de délivrance des visa sur place.

S’agissant du manque de relais aux actions de solidarité, il a été entre autre soumis à l’ambassadeur le problème d’une association qui a construit un CSPS dans la localité de Nandiala (Ndlr : situé à quelque km de Koudougou sur l’axe Koudougou-Kindi) avec tous les équipements nécessaires. Toutefois, l’association en question se heurte au fait que l’Etat n’a pas encore nommé d’infirmier dans ce CSPS, ce qui rend l’investissement inutile. L’ambassadeur, en prenant connaissance de cette situation a indiqué à l’association concernée qu’il transmettra la requête à qui de droit afin que dans les plus brefs délais, il puisse y avoir un infirmier dans ce CSPS.

Pour ce qui est des problèmes bancaires, l’ambassadeur a invité les associations à se rapprocher des banques afin de demander le bénéfice des régimes en faveur des associations.

Enfin, il a invité les associations à travailler plus en étroite collaboration avec les services de l’ambassade chargés  des relations avec les associations.

Une rencontre conviviale et cordiale avec la communauté Burkinabé

A la suite de la rencontre avec les associations, S.E.M. Joseph PARE s’est entretenu avec la communauté burkinabé de ladite localité  qui a répondu présente à l’invitation. En guise de propos introductifs, monsieur Raymond MONNE, au nom de la communauté burkinabé, a souhaité la bienvenue à l’ambassadeur. Il a par ailleurs présenté la composition du tissu associatif des Burkinabé avant de laisser la parole à SEM Joseph Paré.

Ce dernier expliquant l’objet de sa visite, a proposé un échange en deux points : Il a d’abord communiqué sur des points d’actualité avant de laisser la place à des échanges plus informels.

S’agissant des points d’actualité, SEM Joseph Paré a souhaité parler du programme de développement en cours au Burkina Faso notamment,la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD), la coopération décentralisée, la contribution de la diaspora au développement du Burkina Faso et le respect des lois du pays hôte.

Ensuite, il a passé la parole à la communauté burkinabé afin d’échanger sur les sujets les plus divers qui la préoccupe. Cette rencontre fut un moment d’ouverture et d’échanges mutuels. L’ambassadeur, sans détours, a essayé de répondre aux préoccupations des étudiants, à celles des travailleurs burkinabé et d’autres membres de la communauté burkinabé pris isolément.  Furent abordées ensuite, des questions aussi diverses que variées telles la question des bourses étudiantes, la question de la construction d’une maison du Burkina à Bordeaux ainsi qu’une maison d’hôte à Ouagadougou, la question de la justice, la question du vote des burkinabé de l’étranger,…

La communauté burkinabé s’est engagée à retranscrire toutes ces doléances et remarques dans un document qui sera envoyé à l’ambassadeur.

Enfin, pour clore ce moment de rencontre fraternel, un pot a été offert par l’association des étudiants et sympathisants burkinabé (ASSESYB) et l’association des travailleurs burkinabé en aquitaine (ATBA). Ce fut un moment convivial de rencontre et de poursuite des échanges.

 

Pour Burkina24,

Le responsable aux activités culturelles et sportive ASSESYB,

Rachid KONATE



Hubert DeLorenzo COMPAORE

Correspondant de Burkina 24 en France

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page