L’Inde Chez nous

159 0
Le président de la FN/PME (micro). A sa droite, le chargé d’affaire de Indocorp. Ph. B24

Aujourd’hui plus que jamais, les pays émergents ont besoin de marchés porteurs pour leurs industries; mais avant, ils ont surtout besoin de matières premières pour soutenir leurs productions industrielles. Pour ces raisons, ils multiplient les relations avec les pays africains réputés producteurs de matières premières. L’Inde, pays plus qu’émergent, fait ses premiers pas chez nous au Burkina.

L’Inde avec une Compagnie nommée Indocorp, œuvrant dans le cadre du renforcement des capacités et du développement de la micro entreprise, plante des tentacules au Burkina Faso. Ses actions premières datent des années 1970 chez notre voisin ghanéen. Dans ce pays, la compagnie Indocorp a formé et soutenu matériellement  plus de 40.000 jeunes dans divers secteurs d’activités : maçonnerie, mécanique informatique, réparation de cellulaires, coiffure, couture, ….

Entendant étendre ses actions sur toute  l’Afrique, Indocorp et ses différentes composantes mènent actuellement une  mission au Burkina Faso. Le samedi dernier elle a été à la rencontre des associations et commerçants membres de la fédération nationale des petites et moyennes entreprises (FN/PME). Cette session a été une occasion pour les deux parties de poser les jalons d’un partenariat potentiellement durable.

La formation professionnelle fait en effet partie des appuis de Indocorp, mais l’appui technique et financier de la compagnie indienne est beaucoup plus importante. On note effectivement que le gouvernement indien peut financer jusqu’à hauteur de 3 millions de dollars les groupes de jeunes entrepreneurs et particuliers qui se sentent intéressés par son soutien. La FN/PME, dirigée par Mr Koanda Lassané, est au Burkina Faso l’interface de la compagnie indienne. Elle accompagnera systématiquement toutes les organisations demandeuses de l’aide indienne pour leur développement.

Notre pays entretient déjà des relations confortables avec  la deuxième démographie au monde. Pour preuve, plusieurs autorités burkinabé dont Laurent Sédogo, ministre de l’Agriculture de l’hydraulique et des ressources halieutiques, ont visité le siège d’Indocorp en Inde. Lors de la présentation de la Compagnie, il a été précisé que l’Ambassadeur burkinabé en Inde a reçu un don de matériel considérable pouvant soutenir les jeunes burkinabé dans le sens de l’auto emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre