Rio+20: le CIDD offre l’occasion aux citoyens de s’imprégner du message et de la position du Burkina

593 0
Les animateurs de la conférence publique. ©Burkina 24

Permettre aux citoyens de saisir la notion très en vogue et peu connue du développement durable, de déceler sa mise en œuvre dans les politiques publiques au Burkina Faso et surtout de prendre connaissance du message que la délégation gouvernementale portera à Rio, à la veille de Rio+20, sont les objectifs qui ont motivé l’organisation par le Centre d’initiatives pour le développement durable (CIDD), d’une ”conférence publique citoyenne”, ce samedi 9 juin.

Par cette grande conférence, le CIDD tenait sa première activité. L’occasion de cette veille de la conférence de Rio+20 était bonne à saisir pour le CIDD, pour lancer ses activités par une concertation sur la participation du Burkina Faso à ce sommet mondial sur le développement durable. Selon le secrétaire exécutif du centre, Monsieur Alain Edouard Traoré, cette conférence marque le début d’une série de 13 rencontres que le centre tiendra dans toutes les régions du pays, avec pour objectif d’impliquer chaque citoyen aux questions environnementales et de développement durable.

Autour du thème “Sommet de Rio+20 sur le Développement Durable: contribution de la société civile du Burkina Faso”, la conférence à mis à contribution une brochette d’experts internationaux et nationaux, avec pour certains la double casquette d’expert et membre du gouvernement. Le public a pu s’imprégner de la notion de développement durable, objet d’un développement fait ex professo par Monsieur Issa Martin Bikienga. Née d’une prise de conscience des “dangers que nos modes de vie font peser sur la planète”,  le développement durable, selon ce conférencier, “renvoie à une image d’un monde plus juste et vivable”.

Quel message à Rio+20?

Le Burkina Faso, depuis le processus de Rio en 1992, s’est engagé à prendre en compte la notion du développement durable dans ses  politiques de développement dont la dernière, la SCADD, illustre à souhait cet engagement. “Beaucoup d’actions ont été menées pour prendre en compte l’idée de développement durable dans les politiques de développement. Mais il reste encore beaucoup à faire”, a conclu le Dr Laurent Sédogo, ancien ministre de l’environnement et actuelle ministre de l’agriculture.

La conférence des Nations Unies sur le développement durable, connue sous le nom de “Rio+20”, se tiendra au Brésil du 20 au 22 juin prochain. En prélude à ce sommet, le Burkina Faso a peaufiné son message et éclaircie sa position sur les grandes questions. La conférence du CIDD a été l’occasion pour le ministre de l’environnement, de la délégation du Burkina Faso, d’en toucher un mot au public.

L’économie verte et le cadre institutionnel du développement durable constituent les thèmes qu’abordera Rio+20. Sur les différentes questions en débat, “la position du Burkina Faso est la position du groupe africain et la position du groupe des 77* plus la Chine ” a déclaré le Pr Jean Kouldiati. Le message du Burkina Faso touche principalement la lutte pour le recul de la pauvreté, la lutte pour la mise en place de mécanismes d’adaptation aux changements climatiques, la lutte pour la récupération des terres dégradées et enfin la tenue de la promesse des pays riches de mettre à la disposition des pays pauvres 0,7% de leur PIB.

Une vue des participants à la conférence, avec au premier plan Alain Edouard Traoré, secrétaire exécutif du CIDD. ©Burkina 24

*Le Groupe des 77 aux Nations unies est une coalition de pays en développement, créé en juin 1964 pour promouvoir les intérêts économiques collectifs de ses membres et créer une capacité de négociation accrue aux Nations unies.

 

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

There are 1 comments

  1. Kassoum ILBOUDO |

    merci pour cette brillante conf?rence, je souhaiterais que vu l?enjeu du sommets que c’est genre de conf?rence soient multiples avant m?me le sommet et surtout sur nos campus.bon voyage ? la d?l?gation burkinab? et que le sommet soit un succ?s pour l?int?r?t de l’humanit

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *