FRANCE : le Président Hollande poignardé par sa compagne !

445 3

Hier mardi 12 juin aux environ de 11H50 (heure française), une bombe est lancée depuis l’Elysée et explose à La Rochelle. Le président « normal » François Hollande est touché en plein cœur car il s’agit bien d’une histoire de cœur; une histoire de cœur qui devient une affaire d’Etat.

En effet, la compagne du président français Valérie Trierweiler a posté hier un message sur son compte tweeter qui est une attaque contre Ségolène Royal, l’ex épouse du président français: « Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’ années dans un engagement désintéressé.»

Le contexte

Ségolène Royal  qui a soutenu activement François Hollande lors des élections présidentielles dernières est engagée dans les élections législatives à La Rochelle où elle fait face à un candidat dissident (du parti socialiste) qui a refusé de plier à la décision du parti d’investir Ségolène Royal dans sa circonscription.

Les deux candidats sont aujourd’hui qualifiés pour le second tour des législatives (Ségolène en tête avec 32% des suffrages) qui s’annonce ardu pour Ségolène, annoncée perdante alors même qu’elle vise la présidence de l’Assemblée nationale en cas de victoire.

Tout le parti présidentiel et le gouvernement se sont donc mobilisés pour soutenir l’ex candidate à la présidentielle de 2007. Le président a en plus de cela adressé un message de soutien à celle qui fut son épouse et qui est mère de ses quatre enfants.

C’est dans un tel contexte que l’on apprend que la première dame de France qui voue une obsession maladive à l’égard de l’ex de son compagnon, envoi un message de soutien au candidat dissident via twitter. La classe politique française est déboussolée par cet acte qui met tout le monde K.O et provoque depuis des réactions en boucle.

C’est la consternation et même la colère au sein du parti socialiste qui ne comprend pas ce que vient faire la première dame dans la politique intérieure alors même qu’elle  se doit d’observer une certaine retenue. D’autres sont scandalisés de voir que celle qui est censée soutenir son compagnon et même souvent le protéger, soit la première à lui planté le poignard.

L’opposition jubile et ne s’est pas faite priée pour se saisir de cette aubaine pour dénoncer la « présidence normale » slogan cher au président de la république, lequel a bâtit son image sur l’anti-sarkozysme notamment pour ce qui est du mélange de la vie privé et de la vie publique.

L’opinion nationale française ne comprend pas comment la première dame n’a pu se retenir d’étaler au grand jour la jalousie qu’elle nourrit à l’égard de Ségolène Royal. C’est simplement pathétique disent les français normaux.

Une chose est sûre, malgré les efforts faits pour minimiser l’impact de ce tweet, cet acte posé par la première dame aura des conséquences non négligeables sur son image mais pire encore, sur l’image du président qui avait pourtant bien entamé son mandat.

Youssouf Bâ



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Je crois que les internautes ont raison de juger un peu trop alarmant le titre de l’article de presse .nous devons ?tre ? mesure de comprendre cette jalousie maladive de la premi?re dame de France.il ne faut pas polariser ce tweet surtout en ce moment o? la france tout entiere veut sortir de cette crise ?conomique Sarkosienne

  2. Vous avez raison, Francis. Le titre de cet article est trop fort par rapport a son contenu. Faut moderer un peu, cher jounaliste!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *