SNI : Des conférences pour adapter les TIC au monde rural

149 0
Ph : B24

La 8e édition de la Semaine nationale de l’Internet (SNI)  a connu son apothéose hier jeudi 14 juin par la Nuit des TIC. Mais une série de conférences a eu lieu le lendemain 15 juin à la DGCOOP à Ouagadougou afin d’approfondir et de mieux réfléchir sur le thème de cette année « TIC et monde rural ».

Qu’est-ce qu’un ministre des Ressources animales pourrait bien gagner à parrainer une série de conférences sur les TIC ? Une question su laquelle le Dr Jérémie T. Ouédraogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a bien voulu se défendre en ces termes : « L’éleveur aujourd’hui, peu importe où il se trouve, que ce soit sur le marché à bétail ou dans l’étable, a besoin de communiquer pour avoir l’information ». Il continue : « Avant de pouvoir déterminer à quel marché le berger pourrait amener ses animaux, il faut qu’il regarde la structure des prix, la position de tel marché et il y va. C’est ainsi que je pense que ces outils peuvent profiter aux éleveurs ».

Cette argumentation pourrait servir de contribution au thème « système d’information sur les marchés agro sylvo pastoraux », l’une des deux conférences qui marquent cette journée du 15 juin 2012 à la DGCOOP à Ouagadougou. « Chaque édition doit nous donner l’opportunité d’engager avec tous les acteurs concernés, un débat constructif sur un thème spécifique afin d’approfondir notre compréhension sur la manière dont nous pouvons nous servir des TIC pour l’atteinte des objectifs », a expliqué le ministre Gilbert Noël Ouédraogo quant à la tenue de ces conférences au lendemain de la Nuit des TIC, qui devrait marquer la fin de la SNI.

Gilbert N. Ouédraogo, le ministre en charge de l’économie numérique, a, en effet, ajouté que ces conférences, dont la seconde  porte sur « comment les TIC  peuvent contribuer au développement économique du monde rural », ont pour but de recueillir les avis des professionnels des TIC, des étudiants sur la manière dont les TIC pourraient être utilisés  et adaptés à l’environnement national et au monde rural

Les TIC ne se limitent pas aux ordinateurs portables ou à Internet. « Même le téléphone le plus basique peut, lorsqu’on a l’abonnement à un site, servir à véhiculer des informations », a laissé entendre Me Gilbert Ouédraogo.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre