Assemblée nationale : fin du « marathon » de commémoration des 20 ans du Parlementarisme

160 0
Photo: Burkina 24

Ce 15 juin 2012 marquait les vingt ans de fonctionnement régulier de l’Assemblée nationale, commémorés,  depuis le 1er février, à travers une caravane qui a sillonné les 13 régions du Burkina Faso. Ce vendredi, le président de l’Institution Parlementaire à siffler la fin du marathon, à l’occasion d’une cérémonie et devant un parterre d’officiels. Une occasion pour les premiers responsables de l’institution de dresser un bilan de cette commémoration.

Le 08 juin, la région du centre accueillait la dernière semaine de la commémoration des vingt ans de renaissance du Parlementarisme au Burkina Faso. Pendant cinq mois et demi, les chefs-lieux de régions ont tour à tour été le cadre d’activités, principalement des jeux radiophoniques, des conférences publiques et d’expositions photographiques retraçant le chemin parcouru par le Parlement sous la IVe République.

En effet, le 15 juin 1992, le Président du Faso installait les députés de la première législature de la IVe République. Après 20 ans de fonctionnement sans interruption du Parlement, institution centrale dans le processus démocratique, il était bien indiqué de faire une halte afin de communiquer l’amour de la démocratie aux générations à venir, ont estimé les organisateurs de ces activités. Ces 20 ans de fonctionnement sans interruption constitue « la preuve que les Burkinabé sont aujourd’hui attachés résolument à la démocratie », a noté le premier ministre, présent à la cérémonie et qui s’est dit d’ailleurs convaincu qu’avec les nouvelles réformes institutionnelles, « le Parlement a tout l’avenir devant lui » pour continuer de jouer son rôle dans l’approfondissement de la démocratie au Burkina Faso.

Une commémoration riche en enseignements

Une vue du public venu visité l'exposition photographique. Ziniaré 1er février 2012. Photo: Burkina 24

Selon Naboho Kanidoua, premier vice-président de l’Assemblée nationale et président du comité d’organisation de cet anniversaire de porcelaine, « la mobilisation constatée dans certaines localités et surtout le débat qui a suivi chaque présentation ont permis de relever l’intérêt des populations pour la vie du parlement, ses missions et le rôle du député ».

En effet, les conférences animées par les élus d’une même région ont permis à ces derniers de situer clairement leur rôle. « Très souvent les députés eux-mêmes se piègent en allant faire croire aux populations qu’ils sont responsables de la construction de routes, de dispensaires, alors que le rôle du député c’est de soutenir son gouvernement, à faire en sorte qu’il satisfasse les besoins des populations », a relever le président de l’Assemblée. Autre enseignement que tire Rock Marc Christian Kaboré de la commémoration, « les députés toute tendance confondue, au-delà des actions que chaque parti, chaque groupe parlementaire mènent dans les régions, peuvent également s’intéresser à des actions communes de sensibilisation qui auront plus de porté ».

Au regard de ce bilan assez satisfaisant, aussi bien le président de l’Assemblée que le comité d’organisation ont souhaité que l’expérience de cette caravane inspire d’autres initiatives, dans le sens de permettre à l’institution parlementaire de se rendre plus proche des populations.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre