Fête de la Musique: Le SYNES-BF marche pour ses droits

217 0

Tous les 21 juin, la Fête de la Musique est un moment de communion pour les musiciens et les mélomanes. Comme tout évènement marquant, il a été la date choisie par le Syndicat National des Entrepreneurs de Spectacle du Burkina Faso (SYNES-BF) pour organiser une marche en direction  du Ministère de la Culture et du Tourisme afin de remettre une plateforme revendicative.

C’est avec à leur tête leur Président, en la personne de Innocent BELEMTOUGOURI, que les membres du SYNES-BF ont décidé de battre le pavé pour se faire entendre. Même en petit nombre, ils ont tenu à poursuivre leur action jusqu’à leur ministère de tutelle. Cependant, aucun agent dudit ministère n’a daigné venir à la rencontre des marcheurs durant la quinzaine de minutes que ces derniers ont attendu devant la porte. Pourtant, selon le Président du SYNES-BF, les autorités avaient été averties de cette marche qui est légale.

 Juste après la création de leur syndicat en juin 2011, des dispositions avaient été prises pour rentrer en contact avec les autorités culturelles mais aucun signe n’est venu du ministère. Cette marche est la deuxième tentative d’instaurer le dialogue avec les politiques mais les portes sont encore restées clauses. Cela n’a pas empêché le Président du SYNES-BF de porter à la connaissance des journalistes le contenu de la plateforme revendicative qui comporte quinze points. Allant de l’obligation pour tout entrepreneur de spectacle d’avoir une Licence, en passant par l’Implication du SYNES-BF dans le Conseil d’Administration du BBDA, dans la nouvelle Chambre des Métiers et au Conseil National du Patronat, à l’Exonération des Entrepreneurs de spectacles du paiement de droits d’exécution publique lorsque les manifestations sont organisées dans des espaces et salles déjà soumis au paiement de redevances annuelles au BBDA, le SYNES-BF entend ainsi se faire entendre des autorités en charge de la culture.

Au moment où les marcheurs se dispersaient dans le silence, deux responsables du ministère se sont présentés au portail alors que les premiers responsables du SYNES-BF avaient déjà quittés les lieux. Ils ont tenu à s’adresser aux journalistes. Prenant la parole, Monsieur Ahmad Nassirou CISSE déclare n’avoir pas été informé que les marcheurs étaient déjà arrivés au seuil des locaux. Il a souligné que ce qui venait d’arriver est à mettre au  compte d’un malentendu et que les portes du Ministère restent toujours ouvertes au SYNES-BF.

 

Rialé

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre