Ouagadougou : Simon Compaoré accueilli dans une grande ambiance à l’aéroport

492 3

Évacué d’urgence vers la France suite à un accident de la circulation intervenu le 04 mars 2012, le maire de la ville de Ouagadougou est rentré de Paris ce samedi. Une foule immense de Ouagavillois et de journalistes attendait le bourgmestre, le tout dans une ambiance exceptionnelle.

Simon Compaoré, maire de la ville de Ouagadougou, aura passé environ quatre mois à Paris, à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, pour des soins avant de regagner Ouagadougou. Ce samedi 23 juin 2012, il était 17h45mn quand un vol d’Air France se posait sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagdougou. Au bruit de l’avion répondaient des applaudissements nourris d’une foule innombrable de Ouagavillois, qui faisaient les pieds de grue dans l’enceinte de l’aéroport pour réserver un accueil chaleureux à l’édile de Ouagadougou.

Accueilli à sa descente par ses collègues maires d’arrondissements et d’autres, par sa famille, ses amis et ses plus proches collaborateurs, le maire a pris quelques minutes pour répondre aux questions d’une horde de journalistes qui se bousculaient dans le salon vert. « Comme vous le voyez, je suis parti sur une civière et je reviens sur les deux jambes », a-t-il répondu aux journalistes. Même s’il s’aide encore d’une canne, la santé retrouvée, mêlée de joie, se lisait sur le visage du maire, en costume bleu et visiblement ému.

Le maire Simon Compaoré lors de ses échanges avec les journalistes dans le salon vert.

En effet, Simon Compaoré n’a pas manqué d’exprimer sa joie de retrouver sa ville et  avoue qu’il lui a manqué, ni sa gratitude envers les plus hautes autorités du pays pour avoir rendu possible et rapide son évacuation vers Paris le 07 mars 2012. Quelques minutes d’échanges avec les journalistes avant de retrouver une foule plus nombreuse, composée, entre autres, des femmes de la brigade verte, des commerçants, de nombreux jeunes,  qui l’attendait hors du salon d’honneur pour l’accompagner à son domicile.

Même si la relation avec l’autorité locale a souvent été compliquée, tout semble tomber dans les oubliettes depuis l’accident du maire, et surtout en ce jour de son retour, pour faire place à la compassion et à un soutien moral. Pour le maire, qui pense déjà à reprendre le collier, voir cette grande population venir s’enquérir de sa santé et l’accueillir est une occasion pour réaffirmer son engagement à travailler pour leur bien-être pour le reste de son mandat.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *