CEDEAO : des experts examinent un manuel de référence en matière d’éducation à la paix

172 0

La CEDEAO est engagée dans une dynamique de promotion de la paix par l’éducation qui a abouti à la conception d’un manuel de référence à l’usage des formateurs de formateurs. L’atelier sous-régional de validation technique de ce manuel, dont les travaux ont été lancés ce lundi 2 juillet 2012 à Ouagadougou, réunit les experts des 15 pays de la Communauté.

Le ministre de l’Éducation nationale, Mme Koumba Boly/Barry, a lancé officiellement ce lundi matin, les travaux de validation technique du manuel de référence de la CEDEAO du formateur de formateurs pour l’éducation à la culture de la paix, aux droits humains, à la citoyenneté, à la démocratie et à l’intégration régionale.

Le ministre de l'Education nationale, Koumba Boly/Barry, présidant la cérémonie de lancement des travaux de l'atelier ©Burkina 24

Conçu dans le cadre du Programme d’appui au développement et à la paix (PADEP) de la CEDEAO, le manuel comporte sept modules. Il participe de la volonté de la CEDEAO de répondre à la fréquence des conflits dans la sous-région en harmonisant et en intégrant la culture de la paix dans les systèmes éducatifs nationaux.

En effet, le PADEP comporte un volet relatif à l’éducation à la paix, exécuté par l’UNESCO qui a piloté l’élaboration du manuel, à travers le projet de “consolidation de la politique de la CEDEAO pour la promotion de l’éducation aux droits humains, à la citoyenneté et à la culture de la paix, à la démocratie et à l’intégration régionale dans le système éducatif formel des quinze états membres et en particulier dans les pays post conflit”. Le représentant de la Commission de la CEDEAO, Abdoulaye Maga, directeur de l’éducation, de la science et de la technologie, a ainsi salué la coopération de l’UNESCO et le partenariat de la Banque africaine de développement qui finance le PADEP.

Une vue des participants à l'atelier sous-régional de validation du lundi 02 juillet 2012 ©Burkina 24

Les experts des 15 pays de la CEDEAO, ceux de la CEDEAO et de l’UNESCO, sont invités durant les cinq jours à examiner et à finaliser le document, afin de le rendre complet et harmonisé. L’atelier vise, en plus de la validation technique du manuel, à permettre aux experts nationaux de se l’approprier et de mutualiser les expériences et meilleures pratiques. Pour le ministre de l’Education nationale, ce manuel vient à point nommé pour le Burkina Faso ; il complétera la démarche d’introduction de thèmes émergents en cours dans le système éducatif national, tel que l’éducation à la citoyenneté, qui constitue un des sept modules du manuel de référence de la CEDEAO.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre