Le gouvernement burkinabé opte pour « une administration électronique »

Le chef de l’État, SEM. Blaise COMPAORE, a présidé le jeudi 5 juillet 2012, un séminaire gouvernemental consacré au «projet e-conseil des ministres»(PeCM) à la Présidence du Faso. Cette ambition de « Conseil des ministres sans papier » a pour objectif d’inscrire les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans le processus de préparation des sessions du Conseil des ministres. 

Il se veut «un exemple concret de projet d’administration électronique… Et ce, avec pour mission, la dématérialisation du traitement des dossiers du conseil des ministres, depuis leur initiation dans les départements ministériels, à leur archivage, en passant par leur examen et leur adoption en Conseil…», a expliqué Gilbert Noël OUEDRAOGO, Ministre des Transports, des Postes et de l’Economie numérique.

En s’inscrivant dans cette initiative, le gouvernement veut renforcer ses performances avec l’usage des TIC, en vue de réduire la consommation du papier, faire des économies et contribuer à la protection de l’environnement.
Le présent séminaire permettra aux membres du gouvernement, principaux acteurs et utilisateurs de ce système, d’apprécier l’évolution du PeCM et de faire des suggestions pour sa finalisation.

La mise en œuvre du projet bénéficie de l’accompagnement de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT),  avec une assistance technique et une contribution financière de 264 338 713 F CFA.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page