Justice pénale internationale: 14 ans de prison pour Thomas Lubanga

124 0

La cour pénale internationale a rendu sa sentence ce mardi dans le procès du congolais Thomas Lubanga, le condamnant à 14 ans de prison.

L’ancien chef de milice, Thomas Lubanga, accusé d’enrôlement d’enfants soldats, donc de crime de guerre, a été condamné à 14 ans de prison et purgera 8 ans. En effet, le Congolais était en détention provisoire depuis 2006, et les juges de la Haye ont déduit ce temps de sa peine.

Reconnu coupable le 14 mars d’utilisation d’enfants soldats lors de la guerre civile de 2002-2003 en Ituri au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), Thomas Lubanga avait plaidé non coupable. Le bureau du procureur avait requis une peine de 30 ans de prison contre lui.

C’est la première condamnation prononcée par la Cour pénale internationale depuis 2003, année de son entrée en fonction à la Haye au Pays-Bas. Selon un communiqué de la coalition pour la Cour pénale internationale qui salue cette condamnation, celle-ci est un jalon dans le combat contre impunité dans les provinces du Kivu. Cette région de la RDC a été le théâtre de nombreux massacres  perpétrés entre 1996 et 2005 par différentes armées et milices qui ont utilisé des dizaines de milliers d’enfants dans leurs rangs

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre