Miss Universités : La 10e édition annoncée pour le 28 juillet 2012

Honoré BAMBARA de Hono Management, lors de la conférence de presse

Ce mercredi 11 juillet, le staff de Miss Universités Burkina  a rencontré la presse nationale pour lui faire part des dispositions prises pour la tenue de la 10e édition de ladite manifestation phare. Moment d’échanges fructueux où des innovations ont été exposées à l’ensemble des médias présents.

MissUniversités Burkina spécial 10e anniversaire regroupera 16 jeunes filles des différentes universités de notre pays dans une compétition qui vise à mettre en exergue la beauté de l’autre moitié du ciel. Sur le podium, chacune des candidates devra convaincre le jury lors de son passage dans différentes tenues dont une tenue traditionnelle, une tenue de jeune fille, une tenue de ville, la qualité du sourire, la beauté du visage et se prêter à  une interview dénotant de sa capacité à s’exprimer en public sur un thème qu’elle aura préalablement choisi.

Quittant son cadre habituel qu’est le Ciné Neerwaya pour s’inscrire dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000, Miss Universités Burkina ne veut pas, selon ses organisateurs, se défaire de son public habituel que sont les étudiants. Le choix de ce cadre vise à fêter une manifestation qui s’inscrit de plus en plus dans les mœurs des burkinabè et qui prendra la dénomination de Miss du Faso, pour les éditions à venir. Pour Honoré BAMBARA de la structure Hono Management, le passage de Miss Universités Burkina à Miss du Faso s’explique par la volonté d’inscrire la manifestation dans un nouveau registre qui prendra en compte une plus grande catégorie sociale. Cette action ne vise pas à créer l’amalgame avec des manifestations de ce genre au Burkina Faso, mais plutôt à donner une large gamme d’activités.

Après les précédentes éditions, les Miss désignées ont marqué de leurs empreintes la vie nationale par des activités comme des dons de médicaments au Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU), des médiations lors de certaines crises universitaires et une remise de bourses à des étudiantes. Elles ont aussi généré cent millions de ressources financières sur le plan national et international. Aujourd’hui, nombreuses sont celles qui occupent des postes importants comme juriste, médecins, etc. Leurs images ont aussi été utilisées pour la réalisation de cartes postales et pour la présentation des produits des partenaires.

Les prix qui seront décernés aux différentes Miss vont d’un ordinateur portable, à un téléphone portable, en passant par des pagnes d’une célèbre marque de la place et une moto. Le prix du public sera piloté par une maison de téléphonie nationale.

Evènement majeur du monde culturel burkinabè, Miss Universités Burkina fait cependant face à des difficultés majeures que sont l’absence de sponsorings, d’apport du Ministère de la Culture, etc. Cependant, les organisateurs ne baissent pas les bras car il s’agit d’une question de fierté nationale.

                                                                                                                                          Rialé 



bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page