Ramadan et sucre : par Allah, n’augmentez pas !

715 0
La crainte de Dieu sera-t-elle assez forte pour empêcher les commerçants d’augmenter les prix du sucre ? (Ph : superantoinette.com)

Le mois du Ramadan ne va pas tarder. En attendant que la lune, qui se montre parfois capricieuse au grand dam de la cohésion des musulmans de la terre, daigne montrer son croissant, les proches des fidèles tremblent à l’idée que les prix du sucre ne grimpent encore.

Mais le gouvernement semble avoir pris les devants. En effet, lors du dernier Conseil des ministres,  le ministre de l’industrie a fait une communication où il a indiqué que les prix du sucre fabriqué par la SN SOSUCO sont fixés comme suit : le prix de vente détails-consommateurs du sucre granulé est fixé à 600 F/kg. Pour le sucre en carreaux, le prix de vente détail- consommateurs est fixé à 750 F/kg.

Voilà donc qui est clair ! Une précision qui est sans doute faite à dessein, les commerçants burkinabè ayant désagréablement habitué leurs compatriotes à une hausse systématique et douloureuse des prix de ce nectar indispensable chaque fois que le mois de pénitence et de repentance des fidèles musulmans arrivait.

S’il y a perte, Dieu récompensera au centuple !

Une pratique qu’on pourrait décemment qualifier de « haram » (illégal en arabe) quand on sait que certains de ces commerçants prennent la cupide précaution de  faire des réserves de sucre plusieurs mois à l’avance pour les vendre lors du saint mois. Et dire que parmi eux figurent de « grands » musulmans qui s’évertuent à respecter scrupuleusement les sacro-saints piliers de l’islam !

Le gouvernement doit plus serrer la ceinture  pour empêcher que cette hausse injustifiée ne vienne faire pousser des « Lahilah » éplorés aux fidèles musulmans, dont nombreux connaissaient déjà sans doute le jeûne (involontaire, cela s’entend) avant qu’il ne soit officiellement lancé par les premiers responsables de leur communauté. Alors, par Allah, chers commerçants, n’augmentez pas les prix du sucre ! Maintenez-les au niveau actuel. Même si vous ne faites pas beaucoup de bénéfice,  Dieu vous en récompensera certainement au centuple !

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *