Ressources animales : le gouvernement veut un élevage compétitif et tourné vers le marché

546 0
A l’extrême droite, le ministre des ressources animales, Jérémie Ouédraogo © Burkina 24

Le Burkina Faso veut un élevage qui tranche avec celui traditionnel jusque-là pratiqué, afin de tirer profit de ce secteur. Le gouvernement table, pour ce faire, sur un élevage tourné vers le marché, pour permettre à ce secteur de jouer le rôle économique escompté.

 « C’est le marché qui doit déterminer l’agrandissement de l’enclos, du poulailler ». Telle est la vision du gouvernement pour ce secteur dans lequel le Burkina occupe déjà la quatrième place en Afrique de l’ouest et du centre. Une vision que le ministre des ressources animales a présenté au cours du traditionnel point de presse du gouvernement ce jeudi.

Pour atteindre cette vision d’un élevage compétitif, orienté vers le marché, le gouvernement encourage les éleveurs à la production fourragère. Dans un pays confronté à des crises alimentaires successives, affectant le bétail autant que les hommes, on ne devrait plus compter seulement que sur les pâturages naturels, insuffisants pour assurer sur douze mois l’alimentation du bétail. Le gouvernement met à la disposition des éleveurs 500 tonnes de semences fourragères pour les accompagner dans cette initiative, a indiqué le ministre.

La production fourragère permettra d’éviter les désagréments causés par la transhumance, notamment les conflits entre agriculteurs et éleveurs, a estimé le ministre des ressources animales, Jérémie Ouédraogo. Le soucis de rendre disponible les aliments pour le bétail justifie également la construction d’une usine de fabrique d’aliments pour bétail, annoncée pour être fonctionnelle en novembre prochain.

Dans un tout autre registre, mais qui concourt également à faire de l’élevage un secteur assez rentable économiquement, le gouvernement a initié un programme pour promouvoir l’aviculture dans les 351 communes du Burkina Faso. Ce, selon le ministre, permettra dans le cadre du programme spécial de création d’emploi, de former et d’outiller les jeunes et les femmes dans l’élevage des poules.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *