Les pics de Sindou:Un musée naturel à ciel ouvert

541 0
Les pics de Sindou, des merveilles que la nature nous offre. Ph B24

A Sindou, chef-lieu de la province de la Léraba, à environ 450 km à l’Ouest de Ouagadougou se trouve ce site touristique des pics qui font la renommée de la ville. Ce musée naturel à ciel ouvert offre des merveilles à voir à ses visiteurs qui, sans nul doute, quitteront avec des souvenirs indélébiles.

Les rochers taillés sur mesure par les phénomènes de la nature ne portent aucune trace de l’action humaine ; et pourtant, tout porte à croire à une griffe de l’Homme, au regard  des représentations, des images, des figures et des formes diverses qu’ont et inspirent ces rochers multiséculaires.

Des figures humaines, animales, des formes d’outils et d’armes, vous pouvez voir presque toute forme à l’observation attentive et analytique de ces pics qui forment une sorte de voûte orientale de protection de la ville ; autrefois d’ailleurs, les premiers habitants de cette ville en quête de protection et de défense s’étaient installés sur les pics, entourée de ces rochers.

A certains niveaux au dessus des pics, il est facile d’observer des individus, des groupes d’individus en concertation, des familles, une cour royale avec le chef et ses gardes, bref toute sorte d’imaginaire possible ; tout cela sorti des roches. Un véritable mystère qu’il vaut mieux vivre que de se faire raconter.

La valeur touristique des pics est inestimable, mais l’affluence des touristes a énormément baissé ces dernières années, selon le guide Tiémoko Ouattara. Compte tenu des conflits qui sévissent dans les pays voisins, le site ne peut donc plus faire ses 3000 à 4000 visiteurs l’an.

Les pics de Sindou seraient un dépôt de mer dû à une irruption volcanique dans les temps anciens, et s’étendent sur 1113 km, du pays dogon à Bobo Dioulasso en passant par Sindou. Avec la même composition physiologique, selon les géologues, ces pics iraient jusqu’aux larges du Sénégal et seraient enfouis dans le sable par endroit.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *