Elections couplées 2012 : la bataille avant l’heure à Téma-Bokin

538 0

A la veille des élections municipales et législatives couplées, et pendant que l’actualité politique est faite principalement par la question de la préparation du fichier électorale à travers l’enrôlement biométrique, les états majors des différentes formations politiques affutent leurs armes pour cette bataille.

Entre séminaires de formation ici et réunions là, on assiste à des batailles rangées et souvent discrètes dans certaines circonscriptions électorales qui, de ce fait, ne manqueront pas d’attirer l’attention des observateurs de la scène politique burkinabè lors de ces prochaines échéances électorales.

Téma-Bokin du nom de la localité d’origine de Thomas Sankara, est sans doute l’une de ces localités où la bataille sera d’un intérêt certain.

En effet, depuis les élections municipales dernières, la mairie de cette localité est tenue par l’opposition, en l’occurrence l’UNIR/PS. Qui plus est, elle est tenue par l’un de ces poids lourds : Ernest Nongma Ouédraogo qui fut ministre de l’intérieur sous la révolution, puis président du BSB (Bloc Socialiste Burkinabè) et président de la CPS (Convention Panafricaine Sankariste) qui a fusionné avec le parti de l’œuf l’UNIR/MS, pour donner naissance à l’UNIR/PS.

Cette localité est au centre d’une bataille que se livrent le CDP et l’UNIR/PS. Les premiers fourbissent leurs armes pour récupérer l’une des rares municipalités qui leur a échappé à la faveur des élections municipales précédentes. Les seconds eux se battent pour rééditer l’exploit et confirmer l’essai.

C’est donc cette guerre avant l’heure qui a justifié la motion de soutien de l’UNIR/PS du 22 juillet 2012 dernier.

Dans ladite motion, les membres locaux du parti Sankariste se sont dits déterminés et unis derrière Ernest Nongma pour faire face à toute velléité de reconquête lors de la prochaine joute électorale par le CDP.

Leur acte a été dicté par les différentes manœuvres opérées par la section CDP de la localité en vue d’un assaut prochain pour récupérer cette municipalité. En effet, le 15 juillet dernier, les élus CDP de la province du Passoré ont mis fin à huit jours de journées-bilan par une assemblée tenue à Téma-Bokin où la section locale du parti a fait étalage de son ambition de reconquête et de sa stratégie pour y arriver.

Face à cette démarche, l’UNIR/PS n’a pas fait attendre sa réaction et c’est par cette motion qu’il sonne la charge. L’UNIR/PS veut montrer par là toute sa détermination à conserver cette municipalité acquise de haute lutte, surtout qu’il s’agit de la terre d’origine de Thomas Sankara dont le parti défend l’idéal, donc d’une sorte de « terre sainte du Sankarisme ».

Ceci semble un prélude aux hostilités à venir, mais, il est clair que Téma-Bokin sera de ce fait, un front électoral à suivre de prêt car, les ingrédients d’une belle bataille sont bel et bien présents. Il sera également un baromètre intéressant de la bataille qui aura lieu entre le parti au pouvoir et les grands partis d’opposition lors des prochaines élections couplées (municipales et législatives) prévues pour se tenir en Décembre 2012.



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *