Orphelinat de Guié : Miss Burkina Canada laisse parler son cœur

956 2
© BURKINA 24

Des membres du Comité d’organisation des Journées culturelles burkinabè au Canada, accompagnés de Miss Burkina Canada 2011, ont rendu visite ce mardi 31 juillet 2012, au Centre d’accueil de l’enfance en difficulté (Caed) de Guié, situé à 68 kilomètres de Ouagadougou dans la province de l’Oubritenga. Mme Sylvie Guiguemdé, directrice de l’agence évènementielle Fleur d’Orchidée, initiatrice du projet, en tête de la délégation chargée de peluches, de vêtements et d’un chèque de 200.000F CFA, ont été accueillies dans une ambiance bon enfant par les pensionnaires, nourrices et responsables du Centre.

Selon Sylvie Guiguemdé, présidente du comité d’organisation des «Journées culturelles burkinabè au Canada» au cours desquelles est élue Miss Burkina Canada (MBC), le soutien apporté au centre s’inscrit dans une mission humanitaire. En effet, MBC 2011 s’est engagée  à soutenir des actions en faveur de plusieurs associations telles que des refuges pour jeunes filles-mères, des hôpitaux, des centres pour handicapés.

C’est dans ce cadre que l’Orphelinat de Guié, connu sous le nom de Centre d’accueil de l’enfance en difficulté, a été choisi pour recevoir ce que Sylvie Guiguemdé a appelé “une modeste contribution”. Pas si modeste que cela, à en croire Clara Marthe Girard Kéré, directrice du programme de la petite enfance de l’Association inter-villages Zoramb Naagtaaba. En effet, elle déclare que : «Nous avons une enfant, très malade et hospitalisée depuis trois mois à l’hôpital pédiatrique Charles de Gaulle. Cette aide contribuera à sa prise en charge». Elle a néanmoins indiqué que d’autres bonnes volontés ne seraient pas de refus.

Linda Carmelle Dabiré, Miss Burkina Canada 2011, faisant connaissance avec l’un des pensionnaires du Centre © Burkina24

Les frissons de Miss Burkina Canada 2011

Linda Carmelle Dabiré, Miss Burkina Canada  2011,  a trouvé l’initiative du centre, louable. “Je suis très émue de voir  tous ces enfants pleins d’énergie et très  éveillés”. Elle a en outre trouvé que ces enfants sont bien suivis dans un cadre idéal. “C’est une très belle chose de voir qu’il y a des gens qui pensent à ces enfants sans parents et qui restent auprès d’eux pour leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls”, ajoute-t-elle, déclarant qu’elle a des “frissons”. 

Sous l’oeil du représentant du Président d’honneur des Journées culturelles, Me Gilbert N. Ouédraogo, que Sylvie Guiguemdé a remercié, des vêtements, des peluches, des objets divers et un chèque de 200 000 F CFA ont été remis à la cinquantaine d’enfants (âgés de 0 à 8 ans)  du Centre d’accueil de l’enfance en difficulté, dans une féerie d’images et de rires d’enfants. 

 

 

 



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Tr?s ?mue de voir que la diaspora au Canada donne un ton au reste de la population burkinab? souvent reconnue d’integre quant il sagit des etranger et m?fiant avec leur freres. Cette belle initiative nous encourage tous et nous montre que chacun peut apporter une contribution pour le d?velopement du Faso meilleurs. Au Cameroon ici, on kiff cette action

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *