Procès de Seif al-Islam Kadhafi : la défense accuse Tripoli

87 0

La défense de Seif al-Islam auprès de la Cour pénale internationale (CPI), demande que le fils de Mouammar Kadhafi  soit jugé par la CPI, et non par la Libye, car seule la justice internationale peut lui offrir une procès impartial, selon elle, surtout que tel est le souhait de leur client.

Selon la défense, Seif al-Islam s’apprêtait à signer un document comprenant les déclarations suivantes : « La seule solution pour que les Libyens obtiennent justice c’est que la CPI juge cette affaire de manière impartiale et indépendante […] il n’y aura pas de vérité si des témoins encourent la prison à vie simplement pour avoir témoigné en ma faveur, s’il n’y a ni sécurité ni protection pour eux ». C’est alors qu’un garde est intervenu, a saisi le papier, criant que cela violait la sécurité nationale libyenne, ces faits se rapportant à l’arrestation de l’avocate australienne de Seif al-Islam et de trois autres employés de la CPI, détenus pendant près d’un mois en Libye.

La défense  de Seif al-Islam dénonce par ailleurs les conditions de détention de leur client, qui est  en isolement depuis huit mois qu’il est détenu à Zenten.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre