Les confidences insolites de Tanga : « Je suis une petite-fille de sorcière

528 2

« Bonjour Tanga. Je suis certaine que je ne suis pas seule dans ce cas. Avant de commencer, j’aimerais adresser une pensée aux femmes qui sont au Centre Delwendé de Tanghin. Ma grand-mère n’a pas eu leur chance.

A l’époque, j’étais enfant et le seul de mes parents. J’étais leur 7e enfant. Les autres étaient tous morts de façon incompréhensible. On a fini par accuser ma grand-mère d’être responsable de leur mort. On la soupçonnait de « manger » leur chair à travers la sorcellerie. Un jour, je tombai malade. On somma ma grand-mère de me libérer ou mal lui en cuira.

(Ph : Photaki.fr)

Ma grand-mère pleurait et clamait qu’elle ne savait pas de quoi on parlait. Pour la confondre, on lui fit boire une mixture et, à la surprise générale, ma grand-mère se mit à raconter qu’elle avait « dévoré » ses petits-enfants, qu’elle trouvait leur chair « croustillante » et qu’elle salivait à l’idée de mordre dans mes dodus bras. On la somma de me libérer.

 Quelques jours plus tard, je guéris et on bannit ma grand-mère. On construisit une case hors du village et on y logea la vieille. Elle y est restée jusqu’à sa mort. Aujourd’hui, je suis femme au foyer, mais je ne sais pas si je pardonnerai un jour à mon père d’avoir laissé traiter ainsi sa propre mère. J’ai mal jusqu’au fond de moi. »

Une confidente de Tanga

Merci madame, pour ce témoignage. Je ne pense pas que j’ai quelque chose à ajouter à cela. La sorcellerie existe-t-elle ? Et même, faut-il s’en prendre à de pauvres femmes et  les traiter d’une manière inhumaine ? Dans tous les cas, des êtres souffrent de cette pratique et en voici un témoignage. Elle se fait l’écho de centaines de voix qui souffrent en silence. Voilà  de quoi méditer pour les internautes.

Tanga est un confident. Il écoute tout, même s’il ne peut pas tout conseiller. Vous avez des confidences, vous traversez des situations difficiles ; il y a quelque chose d’extraordinaire, d’insolite qui vous arrive, partagez-le avec Tanga en lui écrivant à [email protected]. Il le partagera aussi avec les internautes de Burkina24.com.

Votre serviteur Tanga ([email protected])

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *