Sport de masse: le directeur du Centre Staford prête main forte au volley-ball par un tournoi

180 2
Le directeur du centre Staford et promoteur du tournoi, Daniel Ouédraogo, remettant un lot à une équipe. Photo B24

Le Centre Staford, situé à Gampèla, a accueilli un tournoi de volley-ball ce samedi 04 août; une initiative de son directeur qui veut promouvoir le sport de masse à travers cette discipline. Ce tournoi a offert un cadre d’expression aux talents des amateurs de ce sport de main, regroupés dans 4 équipes de la ville de Ouagadougou, à l’image de Top Contact, vainqueur de cette première édition.

Le sport de masse semble de plus en plus délaissé et vieillissant au Burkina comme le fait constater un responsable d’un club de sport de masse. Le tournoi  “Top volley-ball Gampela 2012” qui s’est déroulé ce samedi au centre Staford avait donc toute sa raison d’être pour ces clubs et les amateurs de ce sport de main.

L’objectif de cette initiative, pour le promoteur Daniel Ouédraogo, est de promouvoir le sport de masse. Le directeur du Centre Staford veut donner la chance à ceux qui aiment bien le volley-ball, qui le pratiquent mais qui n’ont pas la chance de jouer les compétitions officielles. L’objectif qui sous-tend cette initiative était noble aux yeux du parrain, Arnaud Sirima, et prend également en compte la jeunesse. “En acceptant de soutenir une telle initiative, nous voulons contribuer à l’épanouissement de la jeunesse du pays à travers le sport, surtout le sport de masse” a-t-il indiqué, satisfait du déroulement de la compétition.

Un tournoi qui tombe à point

Pour ce tournoi, malgré la détermination des équipes et quelques lots d’encouragement, le plus important était de pouvoir disposer d’un cadre pour laisser s’exprimer les talents. “Il n’y a pas d’enjeux financiers; tous ceux qui sont ici ce sont des gens qui aiment le volley-ball” a confié l’un des responsables de Top Contact, qui constate avec amertume que pour le volley-ball le sport de masse est en train de vieillir et souffre d’un manque de relève. Cette initiative que le promoteur, amoureux de ce sport, entend perpétuer est une contribution forte à cette discipline et de façon générale au sport de masse. Le président de la fédération, le colonel David Kabré, venu soutenir le promoteur a souhaité la pérennisation de l’initiative, rappelant que le sport de masse représente une part importante dans le développement de la pratique du volley-ball.

“Top Contact”, vainqueur du tournoi

Situé dans le village de Gampela, à une vingtaine de kilomètre de Ouagadougou, le Centre Staford est un centre social chrétien qui accueille des orphelins et offre une éducation à plusieurs groupes de personnes, notamment les enfants et les adultes.

C’est au sein de ce centre baigné de nature et disposé à accueillir également des activités sportives que s’est déroulé le tournoi, dans une ambiance de fête. La finale, une opposition serrée entre l’équipe de Wayalghin et club de sport de masse “Top Contact” a gardé son suspens jusqu’au dernier sept à l’issu duquel l’équipe “Top Contact” l’a emporté.

Le trophée de vainqueur remis par le président de la fédération nationale de volley-ball et le représentant de la fondation Staford. Photo B24

Au classement des quatre équipes, “Pissy A” termine 4e, et “Pissy B” 3e; “Wayalghin” finit malheureuse face au vainqueur “Top Contact” qui s’est emparé du trophée.

Regardez les images du tournoi ici

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 2 commentaires

  1. Grand merci au jeune promoteur Daniel Ouedraogo qui a pens? au volley-ball. Nous te souhaitons beaucoup de courage et surtout que ce tournoi se p?r?nise dans le temps et dans l'espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre