Crise malienne : A Gao, la jeunesse sort de ses gonds

278 2

Quand on attend de retrouver la liberté dont a toujours joui, le temps semble s’arrêter et parfois prendre à la gorge. A Gao, l’arrivée des « fous de Dieu » a instauré un climat de précarité dans la jouissance de la quiétude à laquelle tous les habitants, surtout les jeunes, étaient habitués.

Quelques jours auparavant, les jeunes de Gao s’étaient opposés à la mutilation d’un homme soupçonné de vol. Sur tous les fronts, ils ont crié leur ras-le-bol à ces islamistes du MUJAO qui viennent leur nier un droit d’existence né d’une culture multiséculaire qui est la leur. Partant de réactions spontanées, leur attitude dénote le degré de souffrance dans lequel ils sont plongés. Avancer les mains nues face à ces hommes puissamment armés ne les effraie aucunement. Depuis Bamako où il est exilé, ces actes de bravoure ne laissent pas le maire de Gao indifférent. Comme l’a fait le Général De Gaulle sur les antennes de la BBC lors de la seconde guerre mondiale, depuis Londres, quand la France était sous occupation, Sadou Harouna DIALLO a lancé un appel à la résistance à tous les jeunes de sa localité dans une interview sur les antennes de RFI.

Ces actes de bravoure de cette jeunesse face à cet acculement trouvent leur véritable explication dans l’inertie de l’armée malienne, de la CEDEAO et de cette machine engourdie qu’on appelle la communauté internationale. Les dignitaires de l’armée de Bamako se fourvoient, se battent contre des moulins à vent et se mangent entre eux comme des lycaons. Les Chefs d’Etats de la CEDEAO, divisés en classes de va-t-en-guerre, négociateurs et faiseurs de paix, sont devenus des mauvais danseurs de Tango qui se piétinent. La France, le grand-frère-en-chef, ne souhaite pas y prendre une initiative militaire.

Pendant qu’une partie de ces jeunes se laissent tenter et intègrent le mouvement islamiste, se transformant ainsi en bourreaux pour leurs proches, sur qui l’autre partie combattante doit compter ? A quoi doit-elle songer sinon à s’ouvrir à elle-même et s’attaquer de front à cette bourrasque islamiste ? Plus que les politiques, les jeunes de Gao ont compris que pour que jeunesse se fasse, il faut que la liberté demeure. Et la liberté est une chose qui ne se négocie pas. Elle se prend, même sous le glaive et les coups de fouet de la charia.

                                                                                                                                                Rialé

 

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Il y a 2 commentaires

  1. Et notre minable aviocallon devenu Prestigieux Chef d’Etat n’a pas re9pondu e0 cette question: pourquoi un pe9do-criminel ave9re9 n’est absolument pas soigne9 pendant sa de9tention***, pourquoi meame est-il fourni e0 profusion en matie8re e0 entretenir les fantasmes (on trafique de tout en prison, depuis la drogue jusqu’aux pires images pornographiques), pourquoi un Juge d’Application des Peines est-il en charge en moyenne de 900 dossiers et encore il est fort rare que JAP soit sa fonction exclusive.Mais je l’entends de9je0 au JT:- Mais enfin, Arlette Chabot, trouvez vous normal que l’on viole des petits enfants de cinq ans apre8s les avoir enleve9s et drogue9s ? Eh bien moi, non, je ne l’accepte pas!He9las, il y aura toujours des monstres dans notre socie9te9 et he9las il faudra s’en prote9ger. Mais la pire des re9actions, la plus pernicieuse pour notre socie9te9, c’est le populisme qui surfe sur l’e9motionnel. Et le0 on va eatre servis et le pire c’est que e7a marche!De plus en plus envie d’e9migrer et c’est pas des conneries, pas une fae7on de parler!*** le centre pre9nitentiaire de Caen, pourtant spe9cialise9 en criminels de moeurs est si bien dote9 qu’un de9tenu passe parfois neuf mois sans voir un psy ________________________Re9fe9rence de lecture:Un maton au parloir, par Roger-Louis Bianchini, Fayard, 277 pages

  2. Honte a monsieur le maire Sadou Harouna DIALLO qui a abandonner son peiple pour se refugier ? bamako. Il exhorte les jeunes a se defandre par qu'il veut retourner ? son poste. domage!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre