Crise alimentaire au Burkina : le soutien de 9 millions d’euros de l’Allemagne

294 0
Le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, Dirk Niebel (Ph : Burkina24)

L’Allemagne apporte un soutien de 9 millions d’euros au Burkina pour l’aider à supporter sa crise alimentaire. Trois millions d’euros seront également déboursés pour soutenir la lutte contre la traite des enfants. Pour la sortie de crise au Mali, l’Allemagne « souhaite une solution africaine ». C’est le contenu de l’audience qu’a accordée le président du Faso au ministre fédéral allemand de la coopération, Dirk Niebel, ce mercredi 8 août 2012 à Kosyam.

Dirk Niebel, ministre fédéral allemand de la coopération économique et du développement, est en visite au Burkina du 7 au 9 août 2012. C’est dans ce cadre qu’il a été reçu en audience par le président du Faso, Blaise Compaoré, ce mercredi 8 août 2012. Dirk Niebel, à sa sortie, a indiqué qu’il s’est d’abord intéressé à la casquette de médiateur de son hôte.

Solution africaine pour le Mali selon l’Allemagne

En effet, il dit devoir se rendre demain jeudi à Bamako pour rencontrer le président et le Premier ministre. Voilà pourquoi il devait prendre « l’appréciation » du  « principal médiateur de la CEDEAO » à qui le gouvernement allemand adresse «respect » et « reconnaissance ». « Nous souhaitons que l’on trouve une solution africaine pour améliorer la situation au Mali », a-t-il dit sans d’autres commentaires sur la manière dont le Mali pourrait sortir de l’ornière.

Cela dit, Dirk Niebel s’est intéressé à la situation alimentaire du Burkina, qui n’est pas des plus roses. « Nous allons soutenir le Burkina Faso avec un engagement supplémentaire », a-t-il annoncé, chiffrant cet engagement à 9 millions d’euros, afin de soutenir le développement du secteur rural.

L’offre de conseils venue de Berlin

Dirk Niebel : “On n’a pas toujours affaire à des partenaires justes dans les négociations sur les ressources naturelles” (Ph : Burkina24)

Le ministre fédéral allemand a en outre exprimé « la préoccupation » du gouvernement allemand devant la traite des enfants et leur travail dans l’agriculture et les mines en Afrique de l’ouest. Il se réjouit des efforts du Burkina dans la lutte et annonce que son gouvernement allait allouer 3 millions d’euros supplémentaires pour soutenir les programmes et projets déjà initiés par l’Allemagne dans ce sens.

Enfin, Dirk Niebel a expliqué que le gouvernement allemand a mis en place un fonds en vue de donner des conseils aux gouvernements africains « qui ont affaire à  de grands groupes économiques internationaux et qui ont besoin d’aide dans ces négociations ». Il motive cette offre d’appui en ces termes : « Nous pensons que le Burkina Faso dispose de ressources qui peuvent contribuer au développement du pays pour augmenter les recettes propres. Mais nous pensons qu’on n’a pas toujours affaire à  des partenaires justes dans les négociations sur les ressources naturelles (…) ».

Après cette audience, la tournée du ministre prévoit dans l’après-midi des visites au périmètre de riz à Boulbi, à une borne d’eau publique à Zongo et au centre de formation professionnelle de l’ONEA avant de décoller demain pour Bamako.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre