Tougan : L’APIF-MIR reverdit le CSPS de Kawara

479 0

Les membres de l’Association pour la promotion de l’initiative féminine en milieu rural (APIF-MIR) ont reboisé, le  12 août dernier, le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Kawara dans le Sourou. Les femmes de cette association, aidées par leurs compagnons de toujours, ont voulu par ce geste améliorer le cadre de vie des malades et invité les femmes en le fréquenter un peu plus souvent.

Sous les rythmes du tam-tam, avec Barkissa Paré, présidente de l’APIF-MIR, en tête de peloton, les membres de l’association ont investi la cour du CSPS de Kawara pour y planter des arbres. La population a également prêté main forte pour mettre en terre ces plants qui offriront gracieusement leur ombre aux patients, surtout dans les périodes chaudes de l’année.

Objectif : améliorer la fréquentation du CSPS

Les membres de l’APIF-MIR et la population de Tougan en plein reboisement. On reconnait la présidente Barkissa Paré (vêtements rouges) (Ph: DR)

Pour Barkissa Paré, cette activité, qui est la première du genre, est un geste à double sens pour interpeller  d’une part, toutes les femmes rurales sur la protection de l’environnement et, d’autre part, sur l’importance de la fréquentation du CSPS pour leur santé. Elle vise également, selon la présidente de l’APIF-MIR, à « la prise de conscience par les femmes de leur rôle dans la protection de l’environnement quand on sait que la femme est au quotidien en contact avec la nature à travers notamment ses occupations ménagères ».

C’est au total 200 plants d’essences différentes, dont du jatropha, du moringa et des nimes, qui ont été mis en terre. Barkissa Paré assure que l’appel du gouvernement a été entendu par l’APIF-MIR et que tout sera entrepris pour que ces arbres survivent.  L’activité a été parrainée par Hamidou Golo, représenté par le conseiller municipal Ali Boro, et a bénéficié du  soutien de la mairie de Tougan.  L’Association pour la promotion de l’initiative féminine en milieu rural regroupe les femmes du Sourou afin de mieux affermir leur développement économique et social.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *