Crise malienne : Djibrill Y. BASSOLE, représentant du médiateur de la CEDEAO s’entretient avec le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius

S.E.M Djibrill Yipènè BASSOLE, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale et représentant du Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, le Président Blaise COMPAORE, a été reçu en audience le lundi 20 août 2012 par monsieur Laurent FABIUS, ministre français des Affaires Etrangères. Comme il fallait s’y attendre, les entretiens entre les deux diplomates ont essentiellement porté sur la médiation dans la crise malienne. Pendant plus d’une heure d’horloge, Djibrill Y. BASSOLE et Laurent FABIUS ont échangé à bâtons rompus autour de la crise qui secoue le Mali suite au coup de force du 22 mars 2012 de la junte militaire conduite par le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État (CNRDRE).

En recevant le Ministre BASSOLE, le chef de la diplomatie française, Laurent FABIUS a tout d’abord loué les inlassables efforts déployés par le médiateur désigné de la CEDEAO et son représentant dans le cadre du règlement de cette crise. En effet, pour le chef de la diplomatie française, « le Ministre BASSOLE est bien au fait des développements de cette crise et c’est pourquoi nous nous sommes rencontrés afin d’échanger nos analyses ». Laurent FABIUS a ensuite positivement apprécié la stratégie de la médiation qui a fini par prouver l’indispensable dialogue qu’il faille instaurer avec les différents mouvements rebelles armés du nord Mali.

Au cours de ce tête à tête, les deux diplomates ont analysé la situation qui prévaut au Mali ainsi que les voies et moyens nécessaires pour une réelle sortie de crise. Ils ont de ce fait souhaité voir l’implication de la classe politique et des acteurs maliens dans ce processus, toute chose à même de participer à la formation d’un gouvernement inclusif et largement représentatif.

Laurent FABIUS s’est pour sa part réjouit du retour au Mali le 27 juillet, du président de la transition, Dioncounda TRAORE suite à l’agression dont il a été victime le 21 mai dernier et à son séjour de deux mois en France pour soins et convalescence : « le fait que le président soit retourné au Mali et repris ses fonctions est une excellente chose ; ses premières orientations ont été aussi bien accueillies ».

Les deux chefs de la diplomatie ont également abordé les relations bilatérales France / Burkina Faso, notamment la prochaine visite officielle courant deuxième quinzaine du mois de septembre du Président du Faso, Blaise COMPAORE en France.

Service Presse
Ambassade Burkina Faso/ France



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page