TERRORISME: Boko Haram, la secte Islamiste présente au Sénégal.

La célébration de la fin du mois de Ramadan aura été l’occasion d’une révélation qui est passée presqu’inaperçue. C’est le quotidien REWMI qui en fait l’échos. En effet, l’iman de la grande mosquée de Bignona (une ville du Sud du pays), au cours de la grande prière de ce jour, a affirmé que la secte Islamiste Boko Haram, qui met le Nigéria à feu et à sang est bien présente sur le territoire Sénégalais.

Il a déclaré que « Des jeunes sont en train d’être recrutés et formés par cette branche pour détruire notre pays. On est en train de les laisser s’implanter, petit à petit. Mais, si on les laisse s’implanter au Sénégal, il nous sera très difficile, voire impossible, de les chasser, après. Nous devons sécuriser notre pays, au lieu de nous préoccuper de la sécurité des pays voisins. Levons-nous pour défendre notre pays ».
Il en appelle directement aux autorités car dit-il « Je demande au gouvernement sénégalais de prendre toutes ses dispositions pour arrêter la pénétration de Boko Haram. C’est le moment ou jamais de les arrêter. Nous ne devons pas attendre qu’ils s’implantent pour essayer de les chasser. Car, il sera trop tard, à ce moment. C’est ce qui s’est passé au Nigéria et dans beaucoup de pays arabes. Nous sommes les seuls à pouvoir nous défendre et défendre notre pays. Cette branche veut détruire le pays. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour chasser Boko Haram de mon territoire. Je ne crains rien, ni personne ».

Un autre Imam, l’Imam Mouhamadou Sow, d’une des mosquées de la ville de Ziguinchor (toujours au Sud), va plus loin  en accusant la secte d’être à l’origine de la cacophonie constatée à propos du jour de célébration de l’Aid (car le Sénégal a connu trois jours de célébration, plusieurs confréries ayant fêté un jour différent), il soutient à ce propos que « C’est une certaine communauté musulmane et leurs amis de Boko Haram, que moi, je qualifie comme des nouveaux penseurs de l’Islam. Ils sont en train de faire de petits pas pour entrer dans le cœur des Sénégalais, avant de les détruire, comme ils l’ont fait au Nigeria et au Mali. Si les autorités sénégalaises ne prennent les devants, ils vont semer la désolation dans ce pays et nous mettre en mal avec les autres religions. »

Le gouvernement est donc prévenu, et il doit maintenant être sur ses gardes afin de prendre les devants et ne pas permettre à la gangrène islamiste de se propager sur son territoire.  (source : Rewmi)

Youssouf Bâ

Correspondant de B24 à Dakar



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Boko haram, c’est le reveil de l’afrik et de l’islam! a vos gardes !

  2. Tr?s bonne id?e car c'est trots ignorant de voir un pays de c?l?brer trois jours ou f?tes de karit?s dans la m?me p?riode. Je voie ?a injuste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page