Elections couplées 2012 : Le Parti du Peuple Burkinabè (PPB) est partant

371 3

 

 Ce samedi 25 août 2012, le Parti du Peuple Burkinabè (PPB) a réuni à son siège à Ouagadougou, la presse nationale afin de donner sa lecture de la situation socio-politique nationale et internationale. Ce fut aussi le lieu de présenter sa vision des élections couplées municipales-législatives 2012.

L’affiche du PPB

Le PPB a vu le jour en 2010. Avec pour devise Liberté-Solidarité-Travail-Intégrité, ce parti n’est, selon ses premiers responsables, ni de l’opposition ni de la mouvance présidentielle. Il se veut un compromis de ces deux composantes. Ceux de ces deux bords qui se sentent frustrés peuvent le rejoindre mais en respectant les clauses qui le régissent. Au cours de ces échanges, ils ont aussi exposé sur différents sujets. Concernant la biométrie, le parti place toute sa confiance en la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qu’il pense bien partie pour organiser des élections libres et transparentes. Il en appelle à la réouverture de l’enrôlement biométrique compte tenu de la saison des pluies qui a empêché certaines personnes de le faire. La CENI devrait réunir les différents partis politiques et la société civile, leur expliquer les raisons de cette volonté. Une position unilatérale de la CENI ne sera pas la bienvenue dans une situation pareille.

Sur la raison de son mutisme lors des événements d’avril 2011, les responsables du parti mette cela sur le compte du fait que la situation nationale à cette époque ne permettait pas de faire beaucoup de tapage autour de ces événements. Pour sa réapparition à la veille des élections couplées municipales-législatives 2012, le PPB informe ses militants des 13 régions du pays qu’il ira aux élections. Les bureaux provinciaux et les conseillers régionaux ont été installés. Il en appelle donc à la mobilisation de tous. Quand aux stratégies qui seront mises en place, elles restent uniquement le fait des membres du parti et ne peuvent être divulguées. La seule certitude est que le parti ne nouera aucune alliance avec un autre parti de la place.

Concernant la crise alimentaire qui touche tous les burkinabè d’une façon ou d’une autre, il faut donc l’instauration d’une vraie solidarité face à ce problème réel afin de permettre à tous de traverser cette période difficile. Après la crise politique de 2011, l’Etat doit travailler à réinstaurer une vraie paix et une démocratie véritable. Il ne doit pas laisser son autorité se dégrader en montrant le bon exemple et en faisant appliquer la loi.

Le 1er Secrétaire Exécutif du PPB, Monsieur Boureima SANGARET, lors du point de presse

Sur le plan international, l’attention du parti s’est portée sur les crises malienne et ivoirienne. Il appelle tous les pays africains à bien accueillir les refugiés maliens qui sont aussi nos frères et sœurs, en attendant que le nord de leur pays soit sécurisé. Par rapport à la peine de mort que veut appliquer le président gambien, le parti se dit être non violent, par conséquent contre la peine de mort. Il appelle au bon sens et souhaite que cela ne soit pas appliqué.

Concernant la Côte d’Ivoire, le parti juge regrettable les attaques auxquelles l’armée ivoirienne a fait face ces derniers temps. Il en appelle au Président Alassane Dramane OUATTARA qui doit réunir tous les partis et aller à la paix. La réinsertion des jeunes combattants peut aussi être une issue favorable à cette situation.

                                                                                                                                     Rialé

 

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Related Post

There are 3 comments

  1. f?licitation afin un parti qui ne cherche pas ? diviser le peuple burkinab?. Il est temps que les burkinab?s sachent que la politiqu? c’est les id?es la paix et le d?veloppement. bonne campagne.j’esp?re que le parti apportera sa touche ? la construction du burkina faso

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *