Les histoires insolites de Tanga : L’apprenti wackman (suite et fin)

563 0

La semaine dernière, Tanga parlait de Sékou, un jeune désœuvré qui a décidé de vendre des illusions aux crédules, en leur vendant de la poudre d’un charbon à cuire le thé qui guérissait tout. Cependant, un matin, un autre marabout est venu lui demander un service : se débarrasser de Sékou !

En regardant le marabout partir, le gosier de Sékou se rapprocha du point final de son appareil digestif. Normal que le plat de benga qu’il mangeait le dégoûta instantanément. Sékou savait que le milieu charlatanesque était source de revenus mais ignorait qu’il était hautement et mortellement concurrentiel.

Sékou quitta son hangar dare-dare. Où aller ? Que faire ? C’est pendant que ces questions le transformaient en balle de ping pong que son portable sonna :

– Ce soir à 19h, tu ressentiras des douleurs au ventre. Tu sueras, tu trembleras et tu iras aux toilettes où tu déverseras tes intestins. Tu es cuit !

La personne raccrocha avant que Sékou ne se fatigua pas pour demander « c’est qui ? » La panique s’installa définitivement dans tout son corps.

Il ne trouva pour se consoler que la maison d’un marabout. Celui-ci lui dit trois phrases fatales : « Ce marabout est trop puissant. Je ne peux plus  rien pour  toi. C’est trop tard ! » Après avoir fait le tour de tous les marabouts du quartier, Sékou rentra le soir chez lui au-delà des limites du  désespoir.

Il s’assit et attendit sa mort. A 19h, le ventre de Sékou se contracta. Il commença à transpirer à grosses gouttes. Les douleurs prédites arrivèrent. Plus douloureuses qu’il ne s’y attendait. Quinze minutes plus tard, l’envie le fit s’engouffrer dans son nauséabond W.C. Il crut vraiment que ses intestins allaient sortir par son orifice. Mais il ne mourut pas. Son téléphone crépita :

– Ne t’avise plus à gâter le nom des marabouts respectables avec ton miteux charbon. Ton plat de benga n’avait pas assez de potasse et celle qui te l’a vendu a des recettes culinaires suspectes…

Votre serviteur Tanga ([email protected])



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *