Assad Belemlilga, basketteur AS SONHABHY : « nous serons champions du Burkina! »

595 0

Après avoir raté le championnat du Burkina de basketball avec l’AS SONABHY, Assad Belemliga l’ailier de ce club pense que son équipe qui s’est qualifiée pour les play off est à mesure de le remporter cette année. Dans cet entretien, Assad Belemlilga donne son point de vue sur la qualification des Étalons à l’Afrobasket 2013, le championnat du Burkina et sa carrière de basketteur.

Burkina 24(B24): Comment avez-vous vécu la qualification des Étalons basketteurs à l’Afrobasket 2013 ?

Assad Belemlilga (A.B): La qualification des Étalons pour l’Afrobasket 2013 était belle. D’abord en tant que Burkinabè, je suis très content parce que cela signifie que mon pays se retrouvera parmi les meilleures nations du basketball. En tant que joueur, c’était très agréable de voir certains de mes coéquipiers représenter le club à ce niveau là. Trois joueurs de l’AS SONABHY étaient représentés à savoir Aboubacar Sara, Abraham Lamizana, Emmanuel Pooda. Je me suis dit que j’ai aussi contribué à la réussite de ce qu’ils faisaient dans ces matches.

B24: On a vu que lors de la  seconde opposition, les Étalons ont souffert lors de la première mi-temps. En tant que basketteur et aussi supporters, est ce que vous n’avez pas douté de la qualification devant une équipe togolaise qui était présente au dernier tournoi  à Madagascar?

A.B: Je reviens d’abord sur la genèse de cette équipe. Au départ, la sélection nationale était constituée de locaux. Ensuite, il fallait aller chercher des talents à l’extérieur. Ce que le coach Rebatet s’est attaché de faire. Certains d’entre eux ont répondu à l’appel. Il fallait donc trouver les combinaisons entre les valeurs individuelles de chacun pour former l’équipe. Le coach a essayé de créer les automatismes. Tout cela a duré presque un an. Un an, on pense que c’est beaucoup. Cependant, en termes d’organisation, c’est très peu. En ce peu de temps, je pense qu’ils ont donné une belle image lors de leur premier match. On a vu des joueurs motivés, des battants. Nos joueurs ont se sont bien battus au niveau de la défense. Pour leur première sortie officielle, ils avaient la volonté de bien faire, et ils ont voulu se donner à fond. L’équipe adverse qui malgré son expérience se méfiait de nous. Ils ne connaissaient pas nos joueurs. Mais lors du second match, ils ont appris à les connaitre, ils avaient tâté le terrain aussi. Si vous avez remarqué lors de deuxième match ils ont tenté les trois points parce qu’ils connaissaient le terrain. Ils ont voulu mettre toute leur force pour réduire l’écart. Ce qui signifie que lors de la première rencontre, les Togolais se sont réservés pour mieux connaitre l’adversaire. Après une défaite, ils devaient se libérer parce que la victoire leur échappait. A ce moment, les Etalons avaient compris qu’il fallait qu’ils se surpassent pour gagner. Certes on n’a pas gagné mais sur l’ensemble des deux matches nous sommes sortis victorieux. Il y avait la peur mais on avait confiance en nos joueurs. Lire la suite sur sports.burkina24.com



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *