Réformes organisationnelles et institutionnelles: Le MEF veut se rapprocher davantage de ses usagers et partenaires

453 0
Le ministre de l’Economie et des Finances Lucien M. N. Bembamba a invité tous les acteurs à accompagner la mise en œuvre du nouvel organigramme. Photo B24

Dans le cadre des réformes organisationnelles et institutionnelles entreprises par son département, le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, a procédé le lundi 3 septembre 2012 au lancement officiel de la mise en œuvre du nouvel organigramme du ministère de l’Economie et des Finances (MEF).

Ce nouvel organigramme s’inscrit dans le cadre du Plan stratégique institutionnel (PSI) qui doit accompagner la mise en œuvre de la Politique sectorielle de l’Economie et des Finances (POSEF). Il marque l’entame effective de la réalisation des réformes organisationnelles et institutionnelles entreprises au sein du ministère dans la perspective d’une gouvernance plus transparente et efficace.

Prenant en compte les besoins de réaménagement constatés dans l’ancien, le nouvel organigramme a levé les doublons et les conflits de compétences constatés dans le travail quotidien des différentes structures. L’objectif ultime est de rapprocher les usagers et des partenaires.

Il s’agit entre autres, selon le ministre Lucien Marie Noël Bembamba, de réussir la déconcentration horizontale (vers les autres ministères et institutions) et verticale (vers les régions et les collectivités locales) du département pour mieux répondre aux besoins des usagers et des partenaires par un service efficace, diligent et excellent.

Le ministre a invité tous les acteurs à œuvrer à l’atteinte des objectifs du nouvel organigramme qui offre un cadre cohérent pour une synergie d’actions des structures du ministère de l’Economie et des Finances.

Quelques membres du gouvernement étaient présents à cette cérémonie de lancement. Photo.B24

La création de nouvelles structures, le redéploiement de structures et le renforcement de structures existantes, et la création  de directoires  pour renforcer la gouvernance au niveau de certaines structures, sont les innovations majeures de cet organigramme.

Et justement dans le cadre de l’amélioration des relations avec les usagers, une des priorités du ministère, les autorités entendent entre autres mettre en service un numéro vert, renforcer et améliorer la communication, la mise en place dans certaines grandes structures, de cellules anticorruption.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *