Pr Karfa Traoré : portrait d’une perte pour le monde universitaire

191 2
Pr Karfa Traoré (Ph: net)

Spécialiste en matériaux céramique et traitement des surfaces en chimie, le Pr Karfa Traoré, directeur élu de l’Unité de formation et de recherche en Science exacte et appliqué (UFR/SEA) de novembre 2006 à juillet 2012 n’est plus de ce monde. Il a tiré sa révérence le lundi 27 août 2012 laissant famille, amis et collaborateurs orphelins. Portrait d’un homme qui a laissé ses marques aussi dans le monde universitaire que politique et syndicaliste. 

Le 27août, le monde universitaire était en pleur. Apres les Pr Coulibali, Guingané et Sanou, la mort a eu raison du Pr Karfa Traoré. Le vide qui demeure suite au décès du chimiste ne saurait se combler tant la valeur de chaque être est intrinsèque.

Né le 2 mai 1957, le Pr Traoré débute sa carrière comme instituteur en 1978 dans les Cascades suite à une grève estudiantine. Il continua ses études et obtient sa maitrise en 1982. Cela lui vaut d’être affecté comme professeur certifié de physique chimie de 1982 à 1990 à Fada N’Gourma puis à Ouagadougou. Apres son DEA en 1989  et sa thèse de doctorat en 1993 il est nommé en 1990 enseignant à temps plein et par la suite assistant en 1995. Il gravit les échelons et obtient son titre de professeur titulaire en chimie 2010.

Plusieurs responsabilités

Sur le plan administratif le Pr Traoré a occupé plusieurs fonctions. Chef de département de chimie de l’UFR-SEA de 2000 à 2003, il fut directeur du centre pédagogique universitaire de 2004 à 2006 avant de se faire élire successivement directeur de l’UFR-SEA en 2006 et 2009. Membre du Conseil d’administration de l’Université de Koudougou, il  présidait le conseil scientifique de l’école de formation et de perfectionnement des travaux publiques (EFP-TP). Ces multiples efforts dans le domaine académique lui ont valu la distinction Chevalier de l’Ordres des palmes académiques.

Impartialité dans le travail

Ses collaborateurs ainsi que ses étudiants ne manquent pas d’éloges à son égard. Pour les étudiants qu’il tenait en chimie minérale, le Pr Traoré aimait travailler dans la rigueur et ne donnait pas de notes de complaisance. Tres explicite lorsqu’il dispensait son cours les étudiants le comprenaient aisément et se sentaient à l’aise. Il n’était pas du genre à répondre à des questions jugées insensés. Ils retiennent de lui sa liberté d’expression en rapport aux questions académiques,  politiques et syndicales.

Ces collaborateurs l’appréciaient pour son impartialité au sein de l’administration. Rassembleur, le Pr Traoré était un homme d’un esprit très ouvert et aimait le travail bienfait. Travailler avec lui n’était pas selon ses collaborateurs chose difficile car il traitait tout le monde de la même manière sans discrimination. Bien que rigoureux dans le travail, il ne prenait jamais ses décisions sans consulter les uns et les autres pour recueilli leurs avis. Lorsqu’il sentait qu’autour de lui tout le monde était sous la pression, le Pr mettait un peu d’ambiance pour détendre l’atmosphère. Très observateur, il avait une manière de rassurer ses proches quant il se rendait compte que ceux-ci était soucieux. Ce que le Pr Traoré ne tolérait surtout pas était le retard et l’absentéisme.

Alliait politique et syndicalisme

L’homme avait cette manie de ne pas mélanger les pédales en rapport aux activités extra académiques qu’il menait. Très engagé dans le Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS), le Pr Traoré était membre du parti majoritaire CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès). Ainsi faire la politique n’interdit pas d’être syndicaliste pour défendre une cause aussi juste que vrai et il incarnait la réussite de cet alliage.

Marcus G. Julien KOUAMAN (Stagiaire)

 

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre