Marchés publics : se former pour une bonne gestion

162 0

La deuxième session de formation 2012 sur la «certification universitaire en gestion du cycle des marchés publics » a débuté ce lundi 10 septembre 2012 au sein de l’ENAREF (Ecole nationale des régies financières) à Ouagadougou. Les participants de diverses nationalités ont entre quatre et sept semaines pour l’obtention de la certification 1 et 2.

Placée sous le thème « certification universitaire en gestion du cycle des marchés publics », cette deuxième session de l’année  est divisée en deux phases.

La première, qui dure quatre semaines, sera sanctionnée par la certification 1 qui porte sur la « gestion du cycle des marchés publics et procédures particulières ». Cette phase permettra aux participants de comprendre, entre autres, les principes et le cycle de gestion des marchés publics, de maîtriser les procédures nationales et des partenaires techniques et financiers, notamment celles de la Banque mondiale et de la BAD.

Lutter contre la corruption

La deuxième phase, quant à elle, porte sur la « modernisation de la passation des marchés publics : reformes et informatisation » et sera sanctionnée par la certification 2 en trois semaines. Elle permettra aux participants de comprendre le rôle central du cycle des marchés publics pour une gestion axée sur les résultats de développement. Aussi  d’approfondir leurs connaissances en matière d’éthique, de transparence, de lutte contre la corruption et de leur impact sur le développement du secteur privé et la lutte contre la pauvreté.

Le Secrétaire général de l’ENAREF justifie la tenue de ces sessions de formation en ces termes : « Pour une bonne gouvernance, il faut des hommes bien formés ». Pour Mme Neloum MBaigoto, participante venue du Tchad, « le Tchad est entrain de reformer le code des marchés publics et je suis ici pour me perfectionner ».

C’est depuis 2009 qu’un protocole de partenariat à été signé entre l’ENAREF, IDEA International et l’Université Laval du Canada pour l’organisation de sessions de formations. L’objet de ce protocole de partenariat est la mise en place à l’ENAREF d’un programme de formation de courte durée sanctionné par une certification universitaire sur la gestion du cycle des marchés publics pour les acteurs du système des marchés publics du Burkina Faso et des autres pays.

 

 

Il y a 1 commentaire

  1. Abdoulaye Madi Ma?na |

    Je suis ?tudiant en master droit public option collectivit?s locales. Cette initiative constitue pour moi une innovation dans le cadre de renforcement des capacit?s des gouvernants en mati?res du respect de transparence et du principe d’?galit? dans les proc?dures de passations de march?s publics. En effet,ce cadre am?ne les diff?rents participants ? se doter d’instruments ?fficaces afin d’appliquer plus d’?thique et de morale permettant de lutter contre l’opacit? dans la passation des march?s publics. Aussi la corruption constitue-t-elle aujourd’hui l’un des obstacles de la transparence dans le d?roulement de la passation des march?s. Au demeurant,notons que les march?s publics constituent l’un des m?canismes importants pour mesurer l’engagement des collectives publiques en mati?re bonne gouvernance et de transparence. Ainsi, ces r?cipiendaires seront ?ventuellement les acteurs cl?s des r?formes de march?s publics dans leurs pays respectifs.Car, dans certains Etats africains surtout subsahariens, nous constatons avec amertume que les entit?s charg?es de passation des march?s publics repr?sentent comme un espace privil?gi? de pratiques de la corruption et de mal gouvernance financi?re.Seules l’?thique et la morales peuvent conduire cette dynamique ? bon port. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre