Don de sang: l’implication du Président du Faso au cœur du bilan de “SOS Sang”

133 0

En 2008 le Président du Faso a donné un coup de pouce à l’activité de l’association SOS Sang Quatre ans après, elle dresse le bilan de l’implication du président Blaise Compaoré dans la promotion du don de sang, à l’occasion d’une conférence de presse ce lundi 10 août.

Le président de l’Association SOS Sang, M. Jean Bosco Zoundi, à la conférence de presse ce lundi 10 septembre. (Ph.B24)

 ‘’L’association  SOS sang’’, depuis 2005, s’est engagée à rendre le sang disponible dans les formations sanitaires du Burkina-Faso, dans le seul but de sauver des vies. Autrefois, le don de sang était un tabou à cause des préjugés et des pesanteurs socioculturelles. Mais de nos jours, ce tabou tend à disparaître pour faire place une fierté de donner son sang.

Pour M. Jean Bosco ZOUNDI, président  de SOS sang, ce résultat fort appréciable est dû au Président du Faso Blaise Compaoré. Le 10 Septembre 2008, SEM Blaise Compaoré s’est impliqué dans la promotion du don de Sang par le don de son sang mais aussi par trois messages essentiels, à savoir «  donner son sang, c’est sauver, une vie », « donner son sang c’est un acte citoyen » , «  je manifeste ma solidarité et ma sympathie envers les malades ».

Ces messages du Président du Faso a eu un impact toutes les couches sociales de la population. « Ceux qui étaient autrefois réticent à donner leur sang le font avec fierté »,  selon le président de ‘’SOS SANG ‘’. Pour lui, cela ne fait aucun doute que les Burkinabè ont répondu massivement au message du président du Faso.

Depuis l’implication  du Président du Faso dans la promotion du don de sang bénévole, les structures de ’’ SOS SANG’’  présentent à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso,  Koudougou, Fada N’Gourma, Banfora et Kaya ont pu mettre à la disposition  des centres de santé 47.500 poches  de sang. Par ailleurs, le nombre d’adhérents est passé de 180 à 372.

Les membres ont effectué en quatre ans 680 sorties de sensibilisation. «Nous pouvons aujourd’hui  affirmer que sans nous tromper qu’il y a un véritable engagement des citoyens pour le don de sang », s’est réjoui M. Jean Bosco ZOUNDI. L’association n’entend pas s’arrêter là, elle ambitionne la création  des  structures de collectes de sang dans les treize régions, des clubs au sein des établissement secondaire.

Il y a 1 commentaire

  1. Le don de sang au Burkina est une n?cessit? pour la survie de nombreux burkinab?. Il faut savoir que des gens meurent jusqu'aujourd'hui du fait de l'insuffisance de ce produit rare. Pour sauver plusieurs vies, il faudra une implication plus concr?te des autorit?s de notre pays ? travers une augmentation des moyens financier du centre national de transfusion sanguine, condition sans laquelle chaque ann?e des Burkinab? continueront ? mourir; Ensemble, ?vitons les d?c?s ?vitables et appelons un chat un chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre