Taïwan offre du matériel médical à la Présidence du Faso

530 0
Assimi Koanda, directeur de Cabinet du président du Faso, remerciant l’ambassadeur taïwanais Zhang Ming Zhong (Photo montage Burkina24)

Du matériel bucco-dentaire et d’imagerie médicale d’une valeur de plus de 104 millions de F CFA, c’est ce que la république de Chine Taïwan a offert au centre médical de la Présidence du Faso. C’était ce mardi 11 septembre 2012 à Ouagadougou.

Tout est parti d’une anecdote. Le Président  du Faso, Blaise Compaoré, est en visite en 2011 en Chine Taïwan. Dans la limousine, Zhang Ming Zhong, ambassadeur au Burkina, a la joue enflée parce qu’il s’est fait arracher une dent douloureuse. Blaise Compaoré exprime alors le besoin de voir le Centre médical de la présidence du Faso équipé en matériel bucco-dentaire.

Souhait réalisé ce 11 septembre 2012. Un fauteuil dentaire, un matériel d’échographie et des consommables sont désormais incorporés dans les capacités opérationnelles de la naguère infirmerie de Koulouba, aujourd’hui Centre médical grâce à l’augmentation de ses capacités infrastructurelles, de l’avis  du Colonel-major Nazinigouba Ouédraogo, médecin chef du centre (MDC).

Ce fauteuil dentaire fait partie du matériel offert par la Chine-Taïwan au centre médical. Tous les Burkinabè pourront s’y faire soigner s’ils le veulent (Ph : Journal L’Actualité)

Les populations ont accès au centre médical de la Présidence du Faso

Selon Zhang Ming Zhong, ce matériel d’une valeur de 104 953 000 F CFA permettra de soulager les patients, tant de la présidence du Faso que des populations environnantes. En effet, le directeur de cabinet du président du Faso, affirme que les populations viennent nombreuses solliciter les services de ce centre et le MDC renchérit que toute personne peut bénéficier des soins de son centre.

Cependant, le Colonel-major explique que plusieurs services de ce centre ne sont pas encore opérationnels, faute de matériels. Il s’agit, entre autres, du  laboratoire et du service de réanimation. C’est dans ce sens qu’Assimi Koanda a sollicité au choix de l’ambassadeur taïwanais, un scanner d’une grande capacité, un bloc opératoire ou une salle de réanimation.

La Chine Taïwan accompagne le Burkina dans le domaine sanitaire. L’un des exemples est la construction de l’Hôpital national Blaise Compaoré, pour  l’animation duquel l’ambassadeur taïwanais a informé que plusieurs sessions de formation sont réalisées ou en cours à l’endroit du personnel médical.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *