Insalubrité dans les villes : Cultiver le civisme pour des cadres de vie agréables

161 0

Les femmes de la brigade verte (Ph: Burkina24)

Le maire de la commune de Ouagadougou à procédé, ce mercredi 12 septembre, au lancement du Programme conjoint de renforcement de la sécurité urbaine à Ouagadougou (PCRSU-O). Le problème de l’insalubrité  auquel est confronté la plupart des villes est causé par le mode de consommation de la population. Et ce programme vise à un changement de mentalités et de comportements des Ouagavillois.

«La dimension sécuritaire pleinement intégrée aux efforts locaux et nationaux de planification urbaine » porte sur la composante 1 du Programme conjoint de renforcement de la sécurité urbaine à Ouagadougou (PCRSU-O). C’est à cet effet que le maire de la commune de Ouagadougou, Simon Compaoré a présidé ce matin la cérémonie de lancement dans l’arrondissement de Sig-Nonghin.

L’objectif général de cette campagne est de contribuer à un changement des comportements des populations par la culture du civisme pour un vivre ensemble harmonieux. Pour l’occasion, 2000 ménages seront sensibilisés sur l’hygiène publique dans la commune durant un (1) mois (septembre-octobre). 20 animateurs ont été formés pour faire passer le message dans les concessions et places publiques.

Le maire Simon Compaoré ( Ph: Burkina24)

Les résultats attendus

Le programme vise trois (3) résultats. D’abord l’intégration dans le processus de planification urbaine de la dimension sécuritaire. Ensuite la définition et la mise en œuvre à Ouagadougou d’une approche de prévention participative de l’insécurité. Enfin la réduction de la présence et de l’utilisation des ALPC dans la ville.

Le maire Simon Compaoré, justifie le bien fondé de ce programme en ces termes : « la sécurité de tous et la sécurité pour tous, passent ainsi par un environnement et un cadre de vie plus sains ». Le coordonateur du programme, Clément Ouango, confie que: « il convient d’adopter une stratégie participative pour réduire l’insécurité urbaine sous toutes ses formes ».  

Créé en 2009, le Programme conjoint de renforcement de la sécurité urbaine à Ouagadougou (PCRSU-O) vise à apporter une réponse intégrée à la question de l’insécurité publique et de la criminalité en milieu urbain. Elle prend en compte la capitalisation des acquis réalisés par différents acteurs (maires, gouvernement, ONG, PNUD et ONU-Habitat) en matière de développement urbain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre