ASCE : Luc Adolphe Tiao apporte son soutien à Henri Bessin

310 0
Le PM foulant le sol de la cour de l’ASCE sous l’oeil du maître des lieux, Henri Bessin (Ph:B24)

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a rendu visite au personnel de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) ce jeudi 13 septembre 2012. Le chef du gouvernement a apporté son soutien à l’institution de Henri Bruno Bessin dans sa traque de la mauvaise gouvernance dans l’administration burkinabè.

Le personnel de l’ASCE a été heureux d’accueillir dans ses locaux le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, ce jeudi matin.  Dans son adresse à eux, le chef du gouvernement a reconnu « le sérieux » du travail qu’ils abattent.

Il a rappelé les grandes lignes du rapport 2011 produit par l’institution et a relevé que malgré les efforts fournis, « la lutte contre la mal gouvernance et la corruption doit s’intensifier et requiert de la part des pouvoirs publics que nous sommes un engagement ferme et soutenu ». Il a cité pour preuve les 61 millions de F CFA recouvrés sur plus de 2 milliards de F CFA détournés, les 325 recommandations exécutées sur les 585 formulées par l’ASCE et les 14 dossiers introduits en justice qui n’ont toujours pas connu un dénouement.

 « Ces éléments, en deçà de nos attente, sont de nature à alimenter les doutes et les suspicions des populations quant à la suite réservée aux recommandations de votre institution », a déploré le Premier ministre.

Le PM s’entretenant avec les agents de l’ASCE (Ph:B24)

Il a alors réaffirmé sa « détermination et son engagement à traquer les délinquants, les fossoyeurs de notre économie jusqu’à leur dernier retranchement » et a demandé que l’ASCE lui fasse des propositions concrètes sur  mise en œuvre de ces recommandations. Par ailleurs, le chef du gouvernement dit avoir donné des instructions pour convoquer un Conseil de cabinet élargi au gouvernement et au président de l’ASCE pour ladite mise en œuvre. Henri Bruno Bessi a, pour sa part, assuré qu’il pourra compter « sur l’investissement sans faille » de son institution.

Le Premier ministre a ensuite visité les locaux de l’ASCE avant de tenir une rencontre d’une demi-heure avec les agents. Dans le livre d’or, il réimprimera son soutien à l’institution du contrôle de la bonne gouvernance au Burkina.

 

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre