Micro-finance au Burkina : A la recherche de financement pour aider les pauvres

143 0
Lucien Marie Noël Bembamba, ministre de l’Economie et des finances (Ph: Burkina24)

L’Etat burkinabè est à la recherche de financement pour démarrer le Plan d’actions 2012-2016 de la Stratégie nationale de micro-finance. L’objectif principal de cette stratégie est de permettre aux couches vunérables d’accéder aux services financiers et de réduire les inégalités sociales. Une table-ronde a réuni ce lundi 17 septembre 2012, les bailleurs de fonds afin de trouver plus de 14 milliards de F CFA.

Lucien Marie Noël Bembamba, ministre de l’Economie et finances, a soumis un plaidoyer auprès des bailleurs de fonds, réunis en table-rondre ce lundi 17 septembre 2012, pour le financement du Plan d’actions 2012-2016 de la Stratégie nationale de micro-finance.

Celle-ci est la version revisitée de la Stratégie nationale de développement du secteur de la micro-finance de 2005. Elle est l’une des politiques sectorielles de la SCADD et son objectif est de permettre aux couches défavorisées du Burkina, donc les plus pauvres, d’avoir accès aux services financiers. Le développement de ces personnes défavorisées que cela induira permettra de réduire les inégalités sociales, un des objectifs de la SCADD.

Un gap de 14 milliards de F CFA

Lucien Bembamba a expliqué que le budget de ce plan d’actions s’élève à 24, 472 milliards de F CFA. 9,824 milliards de F CFA sont déjà acquis. Il reste 14,648 milliards de F CFA à trouver. Pour ce faire, il a lancé un appel aux bailleurs de fonds à soutenir l’Etat burkinabè.

Le chef de file des PTF, Pelletier Richard, chef de la coopération à l’ambassade du Canada, a assuré que la volonté de la communauté des bailleurs de fonds est « forte » pour accompagner les actions de développement. Quant à sa propre personne, il a assuré qu’il « ne ménagera aucun effort » pour informer et coordonner le pool des PTF.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 1 commentaire

  1. Lorsqu?il vous arrivera de vouloir licencier un salari?, prenez le soin de consulter le juriste afin de minimiser les co?ts de licenciement.
    Le salari? vous revendiquera les indemnit?s et m?me les dommages Int?r?ts, ce qui occasionne des d?penses pour votre entreprise.

    Prenez conseils.
    Par exemple : La dur?e du d?lai de pr?avis est fix?e ? :

    1. huit jours pour les travailleurs dont le salaire est fix? ? l?heure ou ? la journ?e ;
    2. un mois pour les employ?s autres que les cadres, les agents de ma?trise, les techniciens et assimil?s ;
    3. trois mois pour les cadres, les agents de ma?trise, les techniciens et assimil?s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre