Couverture des élections: “Nous n’avons pas oublié les médias en ligne”, assure Béatrice Damiba

620 0
(Ph. Lefaso.net)

Dans les organes de presse, tout comme au Conseil Supérieur de la Communication, l’on s’active pour une meilleure couverture de la campagne électorale des élections couplées du 02 décembre. A mi-parcours de sa préparation, l’institution de régulation des médias a communiqué ce lundi avec les responsables de médias sur les dispositions et les réglementations prises pour une meilleure organisation de la couverture médiatique des élections couplées du 02 décembre. Une occasion pour la présidente du CSC de rassurer les médias en ligne de plus en plus présentes et désireuses de s’impliquer dans la couverture des élections.

Les élections couplées de décembre 2012, premières au Burkina, se présentent comme défi important pour les médias et l’institution de régulation des médias, chargée de veiller à l’équilibre de l’expression politique dans ces médias. Le Conseil supérieur de la communication (CSC) s’attèle depuis février à la mise en œuvre d’une feuille de route  pour ces élections, dont la préparation demeure la principale activité de l’agenda 2012 de l’institution, a indiqué sa présidente, Béatrice Damiba.

Pour ces élections et notamment la campagne, les activités de régulation du CSC vont s’étendre également aux médias en ligne de plus en plus présents dans le paysage médiatique national. “Nous n’avons pas oublié les médias en ligne“, a rassuré  Béatrice Damiba, indiquant que des dispositions sont prises pour permettre aux médias en ligne qui le souhaitent de participer à la couverture des élections du 02 décembre. Il leur sera affecté notamment une équipe pour suivre leurs messages.

En l’absence de réglementation, ces nouveaux médias devront se conformer à la réglementation en vigueur pour les médias privés. Pour ces derniers, la présidente du CSC en appelle à leur imagination pour proposer des “menus”,  pour peu qu’ils restent dans le cadre de la réglementation. Mais “les médias privés engagés aux côtés du CSC, au minimum synchroniseront ou reprendront les pages” des médias publics, a suggéré Béatrice Damiba.

En effet, le CSC va parrainer certaines émissions de ces médias publics, durant la campagne, en l’occurrence Cinq minutes pour convaincre, émission radio et télé, les traditionnels Messages de campagne, des émissions de débats entre partis politiques en lice, ou encore les Pages de la campagne dans le quotidien d’État Sidwaya.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

L’Afrique danse à Ouaga

Posté par - 27/11/2016 0
 La triennale « danse, l’Afrique danse ! » bat son plein à Ouagadougou et ce jusqu’au 3 décembre 2016. Le top départ de…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *