Le Mouvement de la Paix sur le Mali : la médiation d’abord, la guerre ensuite

695 0
Pierre Bidima, président du Mouvement de la Paix (Ph : Banfora.bf)

Le Mouvement de la paix/Burkina a organisé une conférence de presse ce mercredi 19 septembre 2012 à Ouagadougou en prélude de la célébration de la Journée internationale de la paix (JIP).

« Le recours à la guerre pour ramener la paix ne peut être envisagé que comme solution de désespoir », dixit Dr Pierre Bidima, président du Mouvement de la  Paix/Burkina,  concernant l’intervention militaire de la CEDEAO au Mali. Il a condamné les agissements des groupes armés au  Nord Mali tout en soutenant la médiation du Président du Faso.

Pour revenir à l’objet principal du point de presse, instituée par l’Organisation des nations unies (ONU) en 2000, la Journée internationale de la paix (JIP) est célébrée chaque 21 septembre. Depuis sa création en 2003, le Mouvement de la paix commémore cette journée et n’a pas voulu déroger à la règle en 2012.  L’association place cette journée sous le thème « un Burkina solidaire, uni dans la paix».

Quant au fonctionnement interne du Mouvement, le président a annoncé qu’un nouveau bureau sera mis en place lors de l’assemblée statutaire en novembre 2012. Pour montrer le bon exemple, il ne compte pas briguer un 3e mandat, mais restera membre du mouvement.

Marcus G. Julien KOUAMAN (Stagiaire)



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *