Sortie de crise au Mali : « Il manque un leader », selon le médiateur Blaise Compaoré

Blaise Compaoré estime ce mercredi que les conditions ne sont pas encore réunies pour une intervention militaire de la CEDEAO au Nord Mali, rapporte AFP. Le président du Faso pense que le problème vient de Bamako. « Pour l’instant, le problème est à Bamako« , a-t-il dit en effet. « Bamako souhaite avoir des troupes de la CEDEAO mais ne souhaite pas les avoir dans le sud du pays, par exemple à Bamako, ce qui est impossible« , explique-t-il.

Pour ce qui concerne les conditions matérielles, Blaise Compaoré a déclaré que cette force d’intervention doit disposer d’un aéroport, d’une antenne médicale, de transmissions et d » »un dispositif qui permette d’éviter que les mouvements armés puissent par des infiltrations déstabiliser Bamako ». 

Quant au processus de sortie de crise, le médiateur affirme qu’il « manque de souffle » et qu’il « manque un leader actuellement dans ce processus du côté du Mali ». 

Blaise Compaoré défend toujours le dialogue avec le MNLA et Ansar Dine. Cependant, il recommande une « attitude de fermeté immédiate envers les autres groupes armés »  que sont AQMI et le MUJAO.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Un commentaire

  1. c,est quand m?m incomprehensible que les autorit?s maliennes tergivessent ainsi,on a limpression que dp8 le coup de force de HAYA SANOGO, Le pays n,a plus de rep?re tantot oui tantot non,.. et m?m la perche kon leur tend ils(politik) nen voyent pas. DOMMAGE!!! mais COURAGE A NOTRE PRESI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page