Retraite des députés : le CDP propose la création d’un fonds de solidarité

487 3
Le groupe parlementaire CDP propose la création d’un fonds de solidarité des anciens députés (Ph : Burkina24)

Créer un fonds de solidarité pour les anciens députés nourri par leurs propres cotisations et créer une Mutuelle de solidarité des anciens et nouveaux députés, en attendant que la loi sur la pension des députés soit adoptée. Ce sont là les propositions des deuxièmes journées parlementaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), close ce vendredi 21 septembre 2012 à Ouagadougou.

Le groupe parlementaire CDP propose la création d’un fonds de solidarité au profit des anciens députés afin qu’ils puissent amorcer décemment leur retraite. Mais « ce fonds ne sera pas alimenté par des fonds publics, c’est par des cotisations des députés », a précisé Mahama Sawadogo, président du groupe, au sortir des deuxièmes journées parlementaires déroulées du 20 au 21 septembre 2012 autour du thème : «Solidarité entre anciens députés et députés en exercice : formes et modalités ».

Fonds ouvert à tous

Cette proposition est faite aux députés de la prochaine législature. Si elle est adoptée, les députés de la prochaine mandature cotiseront durant cinq ans et les fruits profiteront aux députés qui ne reviendront pas à la législature suivante, a expliqué Mahama Sawadogo. Adoptée par résolution, le fonds concernera tous les députés « toutes tendances confondues » et le député Sawadogo a ajouté que cette proposition sera partagée avec les autres élus.

La seconde proposition du groupe est la création d’une Mutuelle de solidarité des anciens et nouveaux députés, dont « l’adhésion est libre ».

Pension de retraite : “Nous ne baissons pas  les bras »

Mais cela ne signifie que les députés renoncent pour autant à la loi sur leur pension de retraite. Mahama Sawadogo déclare même que « nous ne baissons pas les bras » car il estime que le cas du Burkina est une exception.

Mahama Sawadogo sur la loi sur la pension de retraite des députés : “Nous ne baissons pas les bras” (Ph : Burkina24)

« La pension de retraite n’est pas une invention de notre parlement. Elle existe dans beaucoup de pays, africains comme développés. C’est une recommandation de l’Union interparlementaire. Au niveau de notre sous-région, nous sommes le seul pays à  ne pas l’avoir», a-t-il argumenté aux micros des journalistes.

Tout un combat

Il a expliqué que les députés espèrent faire adopter cette loi lors de la dernière session du parlement, qui s’ouvre ce mercredi 26 septembre 2012. « Même si le combat n’aboutit pas maintenant, tôt ou tard, il faudrait qu’on se conforme à cette recommandation de l’UIP », a conclu Mahama Sawadogo.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. SIMPLEMENT HONTEUX CETTE DECLARATION POUR DES SOIS DISANT RESPONSABLES.

    VOUS PRETENDEZ DEFENDRE L?INTERET DU PEUPLE ET QUE VOS PROPOSITIONS EMANENT DE LA VOLONTEE DU PEUPLE ET VOUS LES 81 DEPUTES (DEPUTES MEDIOCRES ET QUI FONT PAS HONNEURS) VOUS CROYEZ QUE CETTE DECLARATION EMANE DU PEUPLE?

    OU EST PASSEZ ALORS VOTRE TAXE DE DEVELOPPEMENT COMMUNALE (TDC)? VOUS NE PENSEZ QU?A VOTRE VENTRE ET VOUS N?ECOUTEZ JAMAIS VOTRE PEUPLE!

    DE TOUT Fa?on ON VOUS AIT A L?OEIL!

  2. Quelles pensions!!!! ces budg?tivore pr?tendent encore!!!! surtout n oubli? pas la pension pour vos femmes.Apr?s ca sera pour les maires simon compaore de meme les conseillers de secteurs meme de village.Que Dieu sauve notre cher pays.

  3. Vous ?tes les seuls peut ?tre ? ne pas avoir de pension de retraite d’anciens d?put?s,mais n’oubliez pas que le Burkina est aussi une exception en mati?re de d?veloppement, il est parmi les derniers. La d?putation est un mandat et non une profession.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *