Bagrépôle: Une succession d’investisseurs chez le Premier ministre en marge de la conférence

139 0

Dans les couloirs de l’ancienne présidence, aujourd’hui premier ministère, on assistait ce vendredi à un défilé presqu’interminable d’investisseurs de Bagré. Des “grands” investisseurs, participants à la première conférence des investisseurs de Bagré sont venus échanger quelques minutes et à tour de rôle avec le chef du gouvernement burkinabé.

En marge de la conférence des investisseurs de Bagré, plusieurs investisseurs ou potentiels investisseurs, nationaux et internationaux,  ont été reçus, en groupe ou individuellement, par le premier ministre Luc Adolphe Tiao, qui a eu à leur endroit ces mots: “Bagrépôle est une valeur refuge et un refuge de valeur”. Le moment était propice pour ces investisseurs, individuellement et au regard de la spécificité du projet de chacun, d’avoir des assurances supplémentaires, et pour le Premier ministre de les encourager à franchir le pas.

La délégation des investisseurs privés nationaux, à leur sortie d’audience ce vendredi 21 septembre 2012. (Ph.B24)

Personne d’autre ne construira le pays à notre place

Pour ouvrir la série des audiences, le premier ministre a reçu une forte délégation d’investisseurs privés nationaux, conduite par la présidente de la chambre de commerce et d’industrie, Alizèta Ouédraogo. “Les opérateurs économiques sont très intéressé d’investir à Bagré”, a déclaré Alizèta Ouédraogo à leur sortie d’audience, parce que conscients du fait que personne d’autre ne viendra construire le pays à la place de ces citoyens. “C’est à nous de faire le pas avant que les autres ne viennent nous aider”, a-t-elle conclu.

la délégation de la diaspora, à sa sortie d’audience, avec le premier ministre ce vendredi 21 septembre 2012. (Ph.B24)

La paix sociale, une motivation essentielle pour les investisseurs de la diaspora

Un groupe de Burkinabé de la diaspora a été reçu à la suite des investisseurs nationaux. De potentiels investisseurs venus, pour la majorité, de la Côte d’Ivoire et d’Italie. Pour ces gens qui brandissent la fibre patriotique, l’envie d’investir dans leur pays d’origine ne se cache pas, d’autant plus qu’il y règne une paix sociale qui serait la première garantie.

L’ambassadeur de Chine Taiwan, Wen-Lung, aujourd’hui à la tête d’un fonds de coopération, avec le premier ministre LAT, ce vendredi 21 septembre 2012. (Ph.B24)

L’ancien ambassadeur de Taiwan, de retour pour investir

L’ancien ambassadeur de Chine Taiwan au Burkina, Wen-Lung, a été reçu à la tête d’une délégation du Fond de coopération internationale Taiwan. A sa sortie d’audience, il a rappelé que son pays était aux côtés du gouvernement burkinabé dès le début du projet Bagrépôle, notant sa satisfaction de voir le projet assez avancé. Cette fois, il est venu faire part, pour le compte du fonds dont il est le responsable, de son intention d’investir de semences de riz afin de soutenir une grande expansion de la culture du riz au Burkina.

Le représentant de la Banque Mondiale, Paul Noumba, avec le Premier ministre ce vendredi 21 septembre 2012. (Ph.B24)

Il est temps de passer à l’action, selon Paul Noumba de la Banque mondiale

Après une liste d’investisseurs internationaux qui ont déjà choisi d’investir à Bagré et parmi lesquels la société indienne JAIN IRRIGATION, 2e plus grande entreprise d’irrigation au monde, le Singapourien OLAM, société de production de céréales et d’oléagineux, c’est une délégation de la Banque mondiale, partenaire financier du projet Bagrépôle, qui a fermé le défilé.

Pour Paul Noumba, à la tête d’une délégation de la Banque mondiale, l’engouement des investisseurs privés pour le projet ne fait plus aucun doute après le succès de la conférence. “Il faut donc maintenant qu’on passe à l’action”, a conclu le représentant de la Banque mondiale.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre