Les confidences insolites de Tanga : « Pourquoi tant d’interdits au mariage ? »

437 2
(Ph : lemontsaintmichel.centerblog.net)

« Bonjour Tanga. Il y a des jours, je me prends à maudire nos ancêtres, car à mon avis, ils sont la cause de mon malheur actuel. Mon ethnie est condamnée à ne pas se marier avec une autre ethnie. Je m’en moquais parce que je me disais que cela n’allait jamais m’arriver.

Mais voilà ! Je suis tombée éperdument amoureuse d’un homme il y a de cela deux ans. Je n’ai jamais aimé un homme de cette façon de toute ma vie (j’ai trente ans). C’est le jour où je l’ai présenté à ma famille et qu’ils ont su son nom  de famille qu’ils ont décidé notre séparation sur le champ. Nous nous sommes retrouvés isolés, moi et mon chéri.

 On a pensé à s’enfuir. Mais pour aller où et pour quel avenir ? Nous avons fini par nous séparer. Dans la douleur. Et je suis mortifiée dans ma chair et je me demande si ces interdits, valables  à leur époque, sont aujourd’hui de mise.  N’est-ce pas une atteinte à notre liberté ? Ne faut-il pas penser à les relire ? Voilà ce que je soumets à la réflexion des internautes de Burkina24 ».

Une confidente de Tanga

« Des assises sur les coutumes ? »

Chère confidente, ce problème, vous n’êtes pas les premiers à le vivre et je me dis que pour longtemps encore, vous ne serez pas les derniers. La question des coutumes et traditions est sensible et têtue. Vous avez vu  avec quelle hargne il faut lutter contre l’excision, le mariage forcé et le lévirat ?

Mais il est amorcé une lutte contre ces pratiques parce que leur aspect nocif pour la société et l’individu a été prouvé. Les interdits au mariage sont-ils mauvais pour l’épanouissement de l’individu et sont-ils des obstacles à l’évolution harmonieuse de la société ? C’est quand la réponse à cette question sera positive que l’on pourra espérer une volonté politique et sociale de s’en débarrasser.

Pour l’instant, même si la question se pose et fait des malheureux, elle ne semble pas être préoccupante. Les internautes, votre avis ?

Votre serviteur Tanga ([email protected])

Tanga est un confident. Il écoute tout, même s’il ne peut pas tout conseiller. Vous avez des confidences, vous traversez des situations difficiles ; il y a quelque chose d’extraordinaire, d’insolite qui vous arrive, partagez-le avec Tanga en lui écrivant à [email protected]. Il le partagera aussi avec les internautes de Burkina24.com. Le monde est un gros village et ceux qui l’habitent ont parfois les mêmes problèmes…et souvent des solutions les uns pour les autres!

 

 

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. tres bien; je te souhaite de rencontr? un autre homme qui te rendra heureuse comme tu le merite.mais en ce qui concerne l'interdit on ny peut rien d'autant plusque c'est sa qui fait notre identit? et qui soude les ethnie et armonise la vie de la societ?.
    En tous lieu, entre deux famille auquel il ne peut y avoir d'union ( mariage) le respect est generalement plus fort que vis a vis de n'importe qu'elle autre personne.de part les noms de famille, vous vous sentez d?ja li? par des liens de parent? sans pouvoir vous donner, vous m?me l'explication.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *