Cinéma: l’UNCB déterminé à relancer le septième art burkinabé

300 0
M. Emmanuel Sanou le president de l’ UNCB (Ph.B24)

L’ Union Nationale des Cinéastes du Burkina( UNCB), trois mois  après  la mise en place de son bureau, a tenu le samedi dernier une assemblée générale ordinaire pour présenter son bilan moral et financier et se pencher à nouveau sur les pistes pour redonner au septième art burkinabè le prestige qui devrait être le sien.

C’est en présence de plusieurs acteurs du septième art que le bureau de l’Union nationale des cinéastes du Burkina, élu le 5 juin 2012, a dressé son bilan financier et moral pour le trimestre passé. Un bilan jugé satisfaisant par la majorité des membres qui a félicité le  bureau pour le  travail abattu lors de ces derniers mois afin de relancer du cinéma et l’audio-visuel au Burkina. C’est donc à l’unanimité que les membres ont adopté le rapport.

Par ailleurs il faut noter que pour la relance du septième art au Burkina, le bureau n’a pas manqué de solliciter l’apport de l’État en terme de financement pour la réfection ou même la construction de salles de cinéma. Du reste, les premiers responsables de l’Union ont appellé les acteurs du monde du cinéma à l’unité: «si nous voulons établir une base saine, il faut une communication entre les membres pour une bonne promotion du cinéma burkinabé », a notamment rappelé Idrissa Ouedraogo, réalisateur burkinabé.

SEM l’ambassadeur du Japon Tsutomu Sugiura, au premier plan. (Ph.B24)

Pour Emmanuel Sanou, président de l’UNCB, il faut un engagement de chacun des membres pour redonner aux cinéastes leur place. Cela passe par leur participation à des festivals de cinéma comme le FESPACO. Il compte ainsi sur l’appui de tous pour que dans les années  futures le cinéma burkinabé remporte le prestigieux prix du FESPACO, à savoir l’Etalon d’OR de Yennenga.

Le président de l’UNCB a également salué la présence de  SEM  l’ambassadeur du Japon Tsutomu  Suguira qui a promis l’octroyer  de bourses d’études pour le perfectionnement des techniciens, pour qu’ils soient à la pointe de la technologie en matière de cinéma.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre