Guillaume Soro sur la libération de Koné Katinan : ” Nous en appelons à une bonne compréhension mutuelle”

324 4
Le président de l’AN, Guillaume Soro (à g.), en compagnie du Président du Faso et de son homologue burkinabè (à d.)(Ph : Burkina 24)

Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a été reçu en audience ce jeudi 27 septembre 2012 au palais de Kossyam. Il a réagi à sa sortie d’audience sur la libération de Koné Katinan au Ghana. 

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne,  Guillaume K. Soro, a été reçu en audience ce jeudi 27 septembre 2012 par le président du Faso. Guillaume Soro a dit juger « nécessaire » et « utile » de témoigner au chef de l’Etat burkinabè sa « reconnaissance » et sa « gratitude » pour avoir contribué à mettre la Côte d’Ivoire sur le « chemin sûr » qui mène à la paix.

Interrogé sur la libération de Koné Katinan au Ghana, Guillaume Soro a d’abord précisé qu’il ne lui appartenait pas, en tant que président de parlement, de commenter l’actualité politique de son pays.

Cependant, son souhait en tant que citoyen, et il en a parlé avec le président du Faso, « c’est que nous puissions développer de bonnes relations de voisinage avec tous les pays de la sous-région, notamment de la CEDEAO », dit-il. « Nous en appelons à une bonne compréhension mutuelle et à faire en sorte que les choses aillent dans le sens de l’apaisement et de la consolidation de la paix dans toute la sous-région », a-t-il ajouté.

En rappel, Guillaume Soro est présent à Ouagadougou depuis vendredi dernier pour prendre part à l’ouverture de la session de l’Assemblée nationale hier mercredi. Il en a profité aussi pour organiser une rencontre avec les technophiles du Burkina, ce jeudi.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre