Mali : l’ONU veut des précisions sur une éventuelle intervention militaire dans le Nord

276 0
Cheick Modibo Diarra, à la tribune de l’ONU, le 26 septembre 2012

Ce mercredi 26 septembre, s’est tenue une réunion consacrée à la crise sahélienne, à New York, en marge de  la 67ème Assemblée générale des Nations unies.

Pour le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra, Bamako souhaite le feu vert de l’ONU à l’envoi de troupes ouest-africaines pour participer à la reconquête du nord du Mali. « Nous sollicitons l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité pour la mise en place d’une force militaire internationale composée de tous ceux qui veulent et peuvent nous aider à reconquérir les territoires occupés dans le nord », a-t-il déclaré, insistant sur la nécessité d’« agir vite ».

Une requête soutenue et relayée par plusieurs responsables africains, et par le président français. Pour autant,  l’ONU reste prudente et demande plus de précisions sur une éventuelle intervention militaire pour chasser les groupes islamistes armés qui occupent le nord du pays.

Une prudence partagée par le secrétaire général des Nations unies, Ban-Kinoon, qui avertit que « toute solution militaire pourrait avoir de graves conséquences humanitaires ».



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *