Le Discours d’Orientation Politique : 29 ANS après, les Sankaristes en reparlent

216 0
Les Panalistes, au milieu le conférencier Norbert Michel Tiendrebeogo

02 Octobre 1983- 02 Octobre 2012. Vingt-neuf(29) ans déjà que Thomas Sankara a prononcé son Discours d’Orientation Politique (DOP). C’est pour marquer cette date, que les partis sankaristes ont organisé une conférence publique pour mieux faire comprendre le contenu de ce document à ses militants.
C’est en présence de plusieurs militants et militantes des partis Sankaristes, que s’est tenu ce 2 Octobre une conférence publique sous le thème «Discours d’Orientation Politique, dimensions politiques et actualité». Pour les organisateurs, il était très important de rappeler la nature du DOP, document visant à construire des bases solides pour un Burkina prospère et souverain.
Le thème a été traité sous deux angles que sont les dimensions politiques et l’actualité du DOP.

Pour le conférencier, Norbert Michel Tiendrebeogo, le DOP avait pour ambition de montrer la voie du développement en couvrant des secteurs comme l’économie, la santé, l’éducation et bien d’autres. Un autre point essentiel de la dimension politique est l’éveil de conscience du peuple invité à rompre avec l’impérialisme, pour ainsi créer une révolution propre au  Burkina et être réellement indépendant.
Quant à M Jonas Hien, autre paneliste, le DOP est toujours d’actualité car, dit –il, «Il est toujours récurrent de voir de nos jours des Burkinabé qui regrettent la période révolutionnaire. Si notre révolution avait continué, le Burkina ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui».

Des millitants Sankaristes venus écouter les conférenciers du jour. (Ph.B24)

Les différents intervenants n’ont pas manqué de porter leur appréciation sur le Burkina après le Président Thomas Sankara. Ils  estiment que le Burkina Faso est toujours téléguidé par le colon, une autre forme de colonisation qu’ils nomment « Neo- colonialisme ».  Ils ont également portent un regard négatif sur la question du Quota genre, ainsi que sur différents maux qui minent le pays des Hommes Intègres.

Dans la perspective de  faire revivre  cette vision du Président Thomas Sankara, les panélistes ont invité les militants à s’approprier le document, pour mieux le comprendre et ils comptent sur la frange jeune pour un éveil de conscience.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre