Concours directs session 2012: “le pétrole n’a pas coulé”, selon Soungalo Ouattara

291 0

Les concours directs de la fonction publique, session 2012 ont pris fin et alors que les résultats sont presque tous publiés, le Ministre Soungalo Ouattara a rencontré les hommes et femmes de médias pour un bilan du déroulement de ces concours. Il s’est dégagé un sentiment de satisfaction qui confirme les efforts déployé depuis un certain temps pour une meilleure administration des concours.

A l’heure, seuls les résultats de quelques concours sont en attente de publication, auxquels s’ajoutent ceux des concours avec admissibilité ou comportant des épreuves sportives. C’est un bref bilan synonyme de satisfaction – même si le mot n’a pas été sorti – que le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Soungalo Appolinaire Ouattara, a dressé des concours directs de la fonction publique, session 2012. Principal point à retenir, “le pétrole n’a pas coulé”  cette année, a affirmé le Ministre pour souligner l’absence de fraudes à cette session.

Et pour éteindre les rumeurs selon lesquelles une épreuve du concours de la magistrature aurait été entachée de fraude ayant conduit à la reprise de ladite épreuve, le Ministre s’est livré à des explications avec détails qui lèvent toute équivoque et suspicion. Il s’agit plutôt d’une épreuve reprise pour erreur matérielle, a-t-il expliqué, en rassurant qu’il est désormais “très difficile à un acteur de la chaîne de faire des magouilles”.

De nombreuses mesures ont été prises ces deux dernières années afin de combattre la fraude et les autres pratiques anormales aux concours de la fonction publique, parmi lesquelles la composition des sujets juste avant les épreuves. Tout cela, comme le souligne le Ministre Soungalo Ouattara, vise à faire en sorte que l’égalité de chance soit une réalité au Burkina.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre